Adrien Trebel se confie après son départ: “Anderlecht n’a pas tenu certaines promesses”

Adrien Trebel s’est exprimé pour la première fois en tant que joueur de Lausanne.

Romain Van der Pluym
Adrien Trebel se confie après son départ: “Anderlecht n’a pas tenu certaines promesses”
©BELGA

Premier match, première titularisation et première défaite pour Adrien Trebel avec Lausanne (1-0 face à Genève). Le Français, prêté par Anderlecht, a également donné sa première interview aux médias suisses. "J'attendais ce match depuis si longtemps", a-t-il déclaré à Blick.

Cela faisait 258 jours pour être précis depuis son dernier match. Et pour ses débuts, il a renvoyé le capitaine du LS – Kukurosovic – sur le banc de touche. Nos confrères suisses ont résumé son match en quelques mots : "sobre, efficace et sans risque".

Le fait qu'il soit prêt à jouer en a surpris plus d'un. "J'ai bossé dur pour être prêt physiquement", poursuit-il au micro de Blick. "J'ai eu la chance de jouer avec l'équipe U21 d'Anderlecht en début de saison. Cela m'a permis de garder le rythme. J'ai aussi fait beaucoup de séances supplémentaires avec mon préparateur physique personnel, et celui du club. Cela n'a pas toujours été un plaisir mais c'est dans ma mentalité de m'accrocher."

Trebel a confié avoir eu des touches en Belgique. "Anderlecht les a toutes refusées."

Il a toutefois répondu favorablement à l’appel de Lausanne qui lui offrait un projet sportif et un beau cadre de vie.

De quoi lui faire oublier sa période compliquée au RSCA ? "Entre Anderlecht et moi, la page est tournée. Je n'y pense plus et je me concentre à 100 % sur Lausanne. D'ailleurs, si je peux rester à Lausanne, ce sera avec le plus grand des plaisirs. Je n'en veux à personne à Anderlecht. Chacun fait sa vie. Je me suis toujours bien comporté et j'ai respecté tout le monde. Certaines promesses n'ont toutefois pas été tenues."