Roman Abramovitch cède le contrôle de Chelsea aux administrateurs de la fondation du club

Depuis plusieurs jours, Roman Abramovitch était au coeur des préoccupations en Angleterre. Pouvait-il garder les commandes du club mancunien à l'heure où de lourdes sanctions frappent la Russie ?

Belga/AFP
Roman Abramovitch cède le contrôle de Chelsea aux administrateurs de la fondation du club
©Belga

Le Russe Roman Abramovitch, propriétaire de Chelsea depuis 2003, a annoncé avoir confié la gestion du club aux administrateurs de sa fondation caritative, selon un communiqué publié samedi.

Cette annonce intervient alors que l'étau se resserre sur les oligarques et les intérêts russes depuis l'invasion de l'Ukraine.

"J'ai toujours pris des décisions en ayant à coeur le meilleur intérêt du club. Je reste attaché à ces valeurs. C'est pourquoi je confie aujourd'hui aux administrateurs de la fondation caritative de Chelsea la gestion du Chelsea FC. Je pense qu'ils sont actuellement les mieux placés pour veiller aux intérêts du club, des joueurs, du personnel et des supporters", explique Roman Abramovitch.

"Pendant les presque 20 ans où j'ai été propriétaire de Chelsea, j'ai toujours considéré mon rôle comme celui d'un gardien du club, dont la tâche est de veiller à ce que nous soyons aussi performants que possible aujourd'hui et que nous construisions pour l'avenir, tout en jouant un rôle positif dans nos communautés", souligne aussi le milliardaire russe, qui ne précise pas si son retrait est temporaire ou définitif.

Alors que les autorités britanniques ont annoncé plusieurs sanctions visant des intérêts russes, la députée libérale-démocrate Layla Moran a de son côté désigné mercredi Abramovitch comme étant l'un des 35 "hommes-clés" de Vladimir Poutine qui devraient être sanctionnés.

L'entraîneur de Chelsea Thomas Tuchel avait reconnu vendredi que la situation du propriétaire du club "perturbait" son équipe.

"Nous ne pouvons pas prétendre que ce n'est pas un problème. La situation de manière générale, pour moi et mon staff, pour tout le monde à Cobham (le centre d'entraînement du club, ndlr), pour les joueurs, est horrible", avait déclaré Tuchel à des journalistes sans prononcer le nom d'Abramovitch

"Personne ne s'attendait à ça. C'est très irréel, comme je l'ai dit, ça perturbe nos esprits, ça assombrit notre excitation à l'approche de la finale" de la Coupe de la Ligue, qui opposera son club à Liverpool dimanche, avait-t-il ajouté.