Bagarre dans les vestiaires et police qui intervient: le match Atletico - Manchester City a complètement dégénéré

Le match a pris des tournures de catch à la fin de la rencontre.

Une vraie bagarre. Au sens propre comme au figuré. Sur le terrain, l'Atletico et Manchester City se sont donnés coup pour coup. Les Colchoneros ont dominé les Citizens en fin de rencontre mais ne sont pas parvenus à concrétiser leurs occasions. Par moments, ils ont surtout imposé un combat de rue aux hommes de Pep Guardiola. Sur le terrain comme en coulisses.

Une bagarre générale a effectivement éclaté juste avant le temps réglementaire. Parti en solo vers l'extérieur, Phil Foden est tombé à terre après un tacle appuyé de Felipe. Une simulation pour les uns, une faute pour les autres. Plusieurs joueurs se sont mêlés aux échauffourés ce qui a obligé l'arbitre à demander 9 minutes d'arrêts de jeu.

Et ces échanges très tendus se sont prolongés jusque dans les vestiaires. Ce qui a obligé la Guardia Civil d'intervenir ! Les joueurs et membres du staff des deux camps regagnaient leur vestiaire respectif quand tout a dégénéré. Selon RMC Sport, Stefan Savic, qui avait tenté de relever le jeune anglais avec beaucoup d'agressivité ce qui avait notamment provoqué cette bagarre générale, aurait reçu un coup au visage.

Sur des images, on le voit particulièrement énervé avec Jack Grealish. Des tensions qui avaient déjà commencé au match aller. Effectivement, le défenseur avait envoyé une petite claque à l'international anglais lors du temps additionnel à l'Etihad. Cette fois-ci, le Colchonero a choisi de tirer les cheveux de Grealish. Il a également été joint par Vrsaljko. Sur des images, on voit le Croate péter un câble dans le tunnel du stade, lancer ses gants et une bouteille d'eau en direction du clan citizen. Sur les images, il a l'air parfaitement incontrôlable et est un des acteurs majeurs de cette cohue générale.

La police espagnole a donc été obligée d'intervenir pour essayer de calmer tout le monde. Des images que personne n'aime voir sur un terrain de football. Après la rencontre, Diego Simeone a fait mine de rien à propos de ces altercations. "Je ne l'ai pas vu. Je suis resté avec les joueurs qui applaudissaient les gens, recevaient leur soutien et quand j'ai monté les escaliers, il n'y avait personne", a-t-il juré. Pour Koke, les joueurs des Citizens ont pourri la rencontre. "Le match est devenu complètement fou à cause des occasions que nous avons manquées. Mais aussi parce que nos adversaires ne faisaient que tomber au sol pour gagner du temps.", a estimé le capitaine de l'Atleti.

De son côté, John Stones n'a pas voulu polémiquer. "Nous savons que parfois, ils essayent de faire en sorte que les matchs se déroulent comme cela. Je pense que cela ne donne pas une bonne image donc je ne veux pas trop m'y attarder. Selon moi, nous avons bien géré cette situation et cette fin de rencontre. L'équipe a joué de façon incroyable contre une équipe très expérimentée dans son style de jeu avec un tel bloc bas."

On ne sait pas encore ce que risquent les différents joueurs concernés par ce chaos. Mais il ne serait pas étonnant de voir les sanctions tomber.