"Vide", "Quelle déception!", "honte dans les tribunes": la presse espagnole pas tendre avec le Barça après l'élimination en Europa League

Malgré un retour dans les dernières minutes, le FC Barcelone a été éliminé sans gloire face à l'Eintracht Francfort.

La Rédaction
"Vide", "Quelle déception!", "honte dans les tribunes": la presse espagnole pas tendre avec le Barça après l'élimination en Europa League
©AP

La Coupe d'Europe, c'est définitivement fini pour le FC Barcelone cette saison. Après avoir été sorti dès les poules de la Champions League, les Blaugranas ont été sortis en quart de finale de l'Europa League face à l'Eintracht Francfort. Après le partage de l'aller, les Catalans ont sombré à domicile durant une heure face aux Allemands. Malgré un réveil, trop tardif, le Barça n'a pas su résorber son retard pour forcer les prolongations.

Grandissimes favoris de la compétition, après avoir éliminé Naples et Galatasaray, les Barcelonais ont été vivement critiqués dans la presse espagnole ce vendredi. "Quelle déception !", titre ainsi le quotidien Sport, "le Barça quitte l'Europe après une soirée cauchemardesque".

"L'équipe du Barça, bien inférieure, a été subjuguée par les circonstances, même si elle s'est battue jusqu'au bout et a refait une partie de son retard", nuance quelque peu Sport, répétant qu'il s'agit toutefois d'un "adieu douloureux à l'Europe avec une équipe qui n'a pas été à la hauteur sur le terrain". Le journal Sport rappelle qu'il ne reste donc plus que le championnat, où le Real Madrid possède encore une belle avance, pour que Xavi puisse sauver la saison des Blaugranas.

"Vide", "Quelle déception!", "honte dans les tribunes": la presse espagnole pas tendre avec le Barça après l'élimination en Europa League
©D.R.

Le quotidien catalan Mundo Deportivo a choisi de publier sa Une en allemand ce jeudi : "Kaputt au Camp Nou", peut-on lire dans les kiosques, "On savait que Francfort allait être un rival dangereux, mais on ne soupçonnait pas que cela allait être une des nuits les plus tristes de l'histoire du Camp Nou".

"Vide", "Quelle déception!", "honte dans les tribunes": la presse espagnole pas tendre avec le Barça après l'élimination en Europa League
©D.R.

"En blanco" : le journal AS a utilisé un jeu de mot pour sa Une du jour, jouant sur le maillot blanc des joueurs du Francfort dans un titre que l'on pourrait traduire par "vide". Le journal espagnol n'est pas tendre avec l'équipe de Xavi dans ses pages : "L'Eintracht a expulsé le Barça de l'Europe après l'avoir écrasé durant une heure", expliquant qu'au-delà de l'élimination, les Catalans pourraient avoir perdu Pedri jusqu'en fin de saison. "Le Barça a dilapidé sa chance la plus claire de remporter un titre cette saison, après avoir sombré sans palliatifs dans son stade", a continué AS.

"Vide", "Quelle déception!", "honte dans les tribunes": la presse espagnole pas tendre avec le Barça après l'élimination en Europa League
©D.R.

Pour Marca, l'élimination du FC Barcelone est "inacceptable". Le grand quotidien sportif espagnol pointe lui aussi que "le Barça aura besoin d'un miracle pour remporter un titre cette saison".

De son côté, le journal en ligne El Español estime que cette élimination représente "la fin du conte de fées de Xavi".

Polémique sur le nombre de supporters allemands dans les tribunes

Mais il n'y a pas que la prestation des joueurs catalans sur le terrain qui a alimenté les critiques de la presse espagnole. 30.000 supporters allemands étaient présents dans les tribunes du Camp Nou et ils ont fait du bruit. Pour Mundo Deportivo, le Barça semblait évoluer "en déplacement". "Une triste soirée, tant sur le plan sportif que pour le fait de voir le stade supporter le camp adverse".

"La mauvaise expérience s'est vécue dans les tribunes", pointe de son côté Sport, "avec une majorité de supporters de l"Eintracht dans un épisode scandaleux dont il faudra tirer les conclusions. Cela ne devrait pas être une excuse, mais il est compréhensible que les Blaugranas aient été stupéfaits dès la première minute, jouant en tant que visiteurs à domicile. Du jamais-vu".

"L'échec du Barça n'est pas que sportif", écrit de son côté AS, "le pire est la honte institutionnelle de voir comment le stade du Barça est devenu le WaldStadion (Ndlr: le stade de l'Eintracht Francfort), avec plus d'Allemands que de Catalans et d'avoir le sentiment d'être un étranger chez soi". Pour le quotidien cette soirée va avoir des répercussions au sein du club : "Le scandale est tel qu'il va falloir donner des explications pertinentes, car ce qu'il s'est passé hier dans les tribunes n'est pas glorieux".

Même son de cloche pour Marca pour qui "le plus malheureux est ce qu'il s'est passé dans le stade, avec l'impression que le Barça a joué au Camp Nou comme s'il n'était pas chez lui".