"De Bruyne et Benzema font le show": la guerre entre KB9 et KDB pour le Ballon d'or est lancée

De Bruyne et Benzema seront assurément deux prétendants à la victoire pour le Ballon d'or.

Une vraie propagande pour le football. Si votre enfant ou une connaissance hésitait entre le football et un autre sport, il suffirait probablement de lui montrer le feu d'artifice entre Manchester City et la Casa Blanca. Aucun doute, il ou elle serait conquis. Et il apprendrait surtout des deux plus grands prétendants au Ballon d'or 2022: Kevin De Bruyne et Karim Benzema.

Dans leur rôle respectif, ils ont ébloui l'Etihad Stadium. Mais pas uniquement. La presse a également été séduite... et partagée. Qui est le réel homme du match de cette rencontre inoubliable? Sur l'île, The Man of the day porte la couleur bleue ciel. Évidemment. "Tout simplement remarquable", commence Sky Sports en lui attribuant la note de 9 sur 10. "Sa course pour l'ouverture du score était tout simplement brillante. Tout comme sa finition. À partir de là, il a tourmenté le Real Madrid en étant à l'origine du second but de City. Avec un beau centre diagonal pour Jesus. Il a également créé une série d'autres occasions pour ses coéquipiers."

Effectivement, il n'a fallu que 95 secondes au numéro 17 pour ouvrir le score. Et dix de plus pour adresser un caviar au Brésilien. De quoi parfaitement lancer son équipe. "Si City joue comme les dix premières minutes, ce sera assez pour se qualifier au Stade de France pour la finale. Le juvénile Phil Foden et le génie De Bruyne suffisent à battre presque n'importe qui", poursuit Eurosport.UK. Même son de cloche de la part du Daily Mail. "Ses performances sont de plus en plus complètes à chaque semaine qui passe. Impliqué dans toutes les actions une fois de plus."

En Espagne, forcément, on insiste sur l'indéniable leadership de l'attaquant français. "Benzema a été le joueur qui a maintenu le Real Madrid en vie", commence Marca. "Trois buts contre le PSG, quatre face à Chelsea et déjà deux contre City... Le Français est en mission. Et la photo de sa Panenka audacieuse est à accrocher au musée. Comme son but pour porter le score à 2-1. Toute sa saison est à encadrer avec 41 buts en 41 rencontres. Personne n'a mieux joué que lui et il mérite le Ballon d'or."

Honnêtement, il était difficile de passer à côté de la performance de KB9. Suiveur du club pour la Cadena SER, Tomas Roncero n'a plus de mots pour décrire le numéro neuf: "Karim Benzema va être Ballon d'Or, et si ce n'est pas le cas, je vais devoir parler avec France Football."

"De Bruyne et Benzema font le show"

La presse française s'est aussi délectée de la prestation des deux joueurs. Dans leurs notes, 1-1 balle au centre pour L'Equipe. Les deux prétendants à la récompense suprême obtiennent chacun une note de 8/10. Benzema peut marquer avec "quelques miettes" et a encore été "immense" tandis que le Belge a été l'auteur d'une "première demi-heure épatante, avec cette impression d'avoir toujours du temps pour s'organiser", estime le quotidien.

Le Parisien a également mis les deux joueurs sur un pied d'égalité. "Karim Benzema n'en finit plus d'impressionner la planète football", expliquent nos confrères. "L'international français a inscrit un doublé lors de cette demi-finale aller et se dirige doucement... mais sûrement vers le Ballon d'Or." Le journal de la capitale a également souligné que "Kevin De Bruyne est le maître à jouer de Manchester City et il l'a encore démontré".

Dans ses tops et flops, Eurosport France place évidemment les deux joueurs dans la première catégorie. Tout en opposant "Benzema, l'éternel sauveur du Real Madrid" avec "De Bruyne, chef d'orchestre de génie".

À ce stade, difficile de dire qui mérite réellement le Ballon d'or. Car il se gagne essentiellement sur les titres remportés collectivement. L'Espagne milite en tout cas déjà pour que le Français soulève le trophée individuel suprême. Ce qui est moins le cas pour le Diable rouge. Une chose est certaine, les deux joueurs ont une sacrée tête de vainqueurs !


Sur le même sujet