Annoncé mort par les médias italiens, Mino Raiola tweete

Le célèbre agent était tombé malade en début d'année. La rumeur de son décès a circulé et été annoncée par les médias nationaux italiens. L'homme a finalement démenti lui-même.

Annoncé mort par les médias italiens, Mino Raiola tweete
©BELGA
La Rédaction

"Etat de santé actuel, pour ceux qui se demandent: énervé qu'on puisse me tuer deux fois en quatre mois. Apparemment capable de ressusciter." Voilà ce qu'a partagé le compte Twitter officiel de Mino Raiola ce jeudi à 14h41, une heure après l'annonce de son décès dans plusieurs médias italiens.



Adoré par ses joueurs et détesté par les dirigeants, Mino Raiola lutterait pour sa vie, à en croire la presse nationale et sportive italienne, qui s'est ravisée quelques minutes après l'annonce de son décès. José Fortes Rodriguez, le bras droit de l'agent, a informé NOS que Raiola est encore en vie. "Il est dans une mauvaise posture, mais il n'est pas mort."

D'après La Repubblica, qui a aussi annoncé le décès de l'agent, Alberto Zangrillo, chef de l'unité d'anesthésie et de soins intensifs de San Raffaele où est hospitalisé Raiola, il est "en train de se battre".

L'Italo-Néerlandais, 54 ans, est malade depuis plusieurs mois. En janvier, plusieurs médias avaient relaté la maladie pulmonaire de celui qui, selon la légende, est passé de pizzaiolo à l'un des hommes les plus puissants de la planète football (la réalité est qu'il était serveur dans la pizzeria de son oncle, à Haarlem dans la banlieue d'Amsterdam, alors qu'il était encore aux études). Il avait d'ailleurs été hospitalisé en urgence à Milan le 12 janvier dernier.

Selon plusieurs estimations, l'ensemble des contrats de Carmine (son vrai prénom) Raiola lui ont rapporté la somme de 840 millions d'euros. Dans son portefeuille de joueurs on trouve des stars absolues comme Haaland, Verratti, Donnarumma, Pogba et évidemment l'incontournable Ibrahimovic. Plusieurs Diables ont aussi eu besoin de ses services. Comme Romelu Lukaku lorsqu'il jouait pour Manchester United. Ou Adnan Januzaj plus récemment. Il a également une relation privilégiée avec l'enfant terrible du football italien Mario Balotelli.

Sur le même sujet