De Bruyne de retour à son meilleur niveau après un début de saison compliqué : “Les premiers mois ont été très durs”

Après un début de saison marqué par une inédite blessure à la cheville, KDB a sans conteste retrouvé sa meilleure forme.

De Bruyne de retour à son meilleur niveau après un début de saison compliqué : “Les premiers mois ont été très durs”
©AFP

Kevin De Bruyne face au Real Madrid et à Karim Benzema. Acte 2. Avec un but et un assist mardi dernier à l’Etihad Stadium, le Diable rouge a parfaitement lancé la première manche des hostilités qui se sont achevées par un doublé de son concurrent français au Ballon d’or.

"Ce sera un match différent qu'à l'aller mais les deux équipes seront à nouveau offensives", estime KDB, qui a été mis au repos samedi en Premier League. "La fraîcheur est toujours discutable en fin de saison mais je me sens bien. J'ai reçu beaucoup de coups contre l'Atletico (NdlR : en quart de finale) mais je vais bien."

Physiquement, De Bruyne est même probablement dans l’un des meilleurs moments de sa carrière. Hormis un arrêt forcé à cause du Covid en novembre, sa dernière absence remonte au mois d’août, lorsqu’il traînait encore une blessure à la cheville gauche subie à l’Euro en huitième de finale contre le Portugal.

"Les premiers mois de la saison ont été vraiment durs, admet-il. Je n'avais jamais ressenti ce genre de douleur. J'essayais de revenir mais c'était douloureux. Mentalement, c'était aussi difficile à surmonter. Une fois la douleur passée, j'ai commencé à me sentir plus confiant."

Ce n'est qu'à partir du mois de décembre que sa cheville était totalement guérie et que son niveau de jeu s'est progressivement amélioré. "Maintenant, en ayant enchaîné tous ces matchs, je me sens revenu au niveau auquel j'évoluais avant. J'essaie d'être aussi constant que possible et cette année, ça me réussit bien."

Avec 15 buts et 12 passes décisives, l'ancien Genkois parvient pour la première fois de sa carrière à utiliser simultanément toutes les palettes de son jeu. Sa faculté de passe, ses remontées éclaires de terrain, sa capacité à dicter le tempo du jeu sont désormais associées à une finition exceptionnelle. "J'ai joué la plupart du temps au même poste mais de différentes manières, plus bas, plus haut, au milieu. Quels que soient les besoins de l'équipe, j'essaie d'aider de la meilleure manière possible."

En entrant sur la pelouse du stade Santiago Barnabeu ce mercredi soir, KDB se souviendra forcément de sa dernière venue, en février 2020. Il avait offert la victoire à City en trompant Thibaut Courtois sur penalty pour prendre une petite revanche sur la demi-finale perdue de 2016.

"Nous avons perdu 1-0 à la fin avec un but contre notre camp, c'était un match vraiment ennuyeux, se souvient-il. Nous sommes dans une meilleure configuration maintenant, nous jouons mieux, nous avons plus d'expérience."

Les Citizens rêvent en effet d'une deuxième finale consécutive. Pour cette fois, aller au bout. "C'est une tâche difficile, mais j'aimerais gagner la Ligue des champions", se motive le maestro belge. "Nous nous battons pour cela depuis de nombreuses années. Nous avons souvent bien performé mais c'est une compétition si difficile à gagner."

S’il venait à enfin l’emporter, il augmenterait sans conteste aussi ses chances de Ballon d’or. À toi de jouer Kevin!

Sur le même sujet