Un directeur sportif arrive au Standard

Les propriétaires américains sont sur le point d’engager le nouveau patron de la cellule sportive des Rouches. Il s’agira d’un étranger, déjà en poste dans un club étranger.

Un directeur sportif arrive au Standard
©BELGA

Au Standard, les choses se mettent en place, calmement… "La saison se termine et cela nous laisse du temps pour prendre un peu de recul et avoir une vue d'ensemble dans l'objectif de créer un processus qui fonctionne", nous précisait Josh Wander, le mois dernier.

Les dirigeants de 777 Partners ont mis à profit les dernières semaines pour cibler les manquements. La priorité était de redresser les finances et, dans ce sens, de trouver un directeur financier (ce qui serait sur le point d’être fait). Sportivement, le focus a évidemment été mis sur la désignation d’un nouveau directeur sportif, poste vacant depuis le départ de Benjamin Nicaise en octobre 2021 ! Les nouveaux patrons américains ont analysé le passif du club à ce poste et ont posé un constat : le Standard a besoin d’un nouveau profil à la tête du sportif. Par le passé, le club s’est souvent appuyé sur d’anciens joueurs, pour la plupart du club, comme Axel Lawarée, Daniel Van Buyten (qui n’a jamais véritablement été présenté comme directeur sportif mais qui agissait en tant que tel), Olivier Renard ou récemment Nicaise.

Pour les nouveaux propriétaires du club, s’il faut trouver un certain équilibre entre le respect de l’identité du club et la nécessité d’apporter du changement, il semble clair que le profil du prochain directeur sportif doit trancher avec ceux de ses prédécesseurs.

Après plusieurs semaines de recherche et de multiples contacts pris, les hommes forts américains du Standard ont, selon nos informations, trouvé l’heureux élu. Si aucun nom n’a filtré, il semble qu’il s’agira bien d’un profil étranger déjà en poste dans un autre club d’une compétition étrangère.

Le but de 777 Partners ne sera pas d’attirer un nom ou encore de rapatrier un ancien mais bien d’engager un profil qui dispose déjà d’une certaine expérience mais aussi qui a su se constituer un réseau au fil des années. La maîtrise du français n’est pas forcément une priorité. Compte tenu de la situation plus que délicate du club, tous les regards se portent sur le directeur sportif de la Genoa, Johannes Spors. Il nous revient pourtant que l’Allemand de 39 ans ne débarquera pas à Sclessin, pas plus que le coach de la Genoa, Alexander Blessin.

Un coach choisi dans la foulée

Soucieux de faire les choses dans l’ordre, Josh Wander, Juan Arciniegas et leurs équipes ne veulent pas rééditer la même erreur qu’à la Genoa où ils avaient d’abord nommé un coach (Andriy Shevchenko), avant de choisir un directeur sportif (Johannes Spors) qui a été obligé de remercier l’ancienne star ukrainienne. Toujours selon nos informations, la nomination du directeur sportif des Rouches est imminente et pourrait même survenir en fin de semaine. Une fois en poste, le patron sportif se mettra en quête d’un coach même si une liste a déjà été établie, mais le dernier mot lui reviendra. Enfin, les propriétaires rouches devront décider s’ils confirment ou non Pierre Locht dans ses fonctions de CEO. L’homme de 34 ans est apprécié pour la qualité de son travail et pourrait bien poursuivre l’aventure.