La presse espagnole égratigne Mbappé: "Il a préféré trois zéros de plus à droite sur son compte bancaire que trois Ballons d'Or"

Le choix de Kylian Mbappé de rester au PSG ne passe pas en Espagne. Quant à la presse catalane, elle se montre plutôt hilare.

La presse espagnole égratigne Mbappé: "Il a préféré trois zéros de plus à droite sur son compte bancaire que trois Ballons d'Or"
©AFP

C'est fait, fin de la saga. Kylian Mbappé a fait son choix et va donc prolonger pour trois saisons supplémentaires au PSG. Du côté du Real, c'est la grise mine, puisqu'un accord verbal avait été établi depuis un certain temps avec le joueur et que celui-ci faisait figure de priorité pour la saison prochaine.

Suite à l'annonce de sa prolongation au PSG, dont les médias ont fait écho samedi après-midi, la presse espagnole n'a pas tardé à réagir. Et elle ne s'est pas montrée très tendre avec Mbappé. Ainsi, le journal madrilène Marca voit dans ce choix de l'attaquant français "la plus grande erreur stratégique de sa carrière", qui reflète un "manque d'estime de soi". Comme l'écrit Marca, cité par le journal L'Equipe, "l'impact de Kylian Mbappé au PSG est infiniment moindre qu'il ne le serait au Real Madrid. Pour l'instant, il joue dans une ligue semi-clandestine, qui en Espagne est regardée sur deux chaînes régionales." Le média espagnol, qui prend en exemple des stars comme Cristiano Ronaldo, David Beckham ou encore Kaka, ajoute: "Tous ont compris qu'au-delà des titres, la porte qui leur donnait accès à l'immortalité était le Real Madrid."

Le quotidien AS se montre également critique envers le joueur français. "Mbappé a montré qu'entre son portefeuille et son rêve d'enfant, il préfère le portefeuille. Il reste le footballeur le plus riche du monde, mais en même temps le plus pauvre en termes sportifs. Il a préféré trois zéros de plus à droite sur son compte bancaire que trois Ballons d'Or et trois Ligues des champions", déclare ainsi le média espagnol, cité par L'Equipe. "Kylian, je suis désolé pour toi. Tu seras toujours un perdant à partir de maintenant", conclut même le journaliste de AS.

La presse catalane se moque

A noter que du côté de la presse catalane, on évoque le revirement de situation du feuilleton Mbappé de façon plus "moqueuse". Le Mundo Deportivo évoque ainsi "un coup dur pour tous ceux qui ont vendu la peau de l'ours avant de l'avoir tué", faisant référence au fait que du côté du Real, on s'était montré trop sûr de soi concernant la signature de l'attaquant. Le média catalan taille aussi le président du Real, qualifié avec ironie d'"être supérieur": "Le Real, en quête de l'attaquant depuis 2017, se retrouve encore une fois sans le Galactique dont Florentino Pérez espérait faire la grande star du nouveau Bernabeu", pointe le journal.

Cité par L'Equipe également, Sport ironise la situation, en évoquant les échecs récents du club madrilène: "Ni l'un, ni l'autre : ni Haaland, ni Mbappé. L'échec du Real Madrid sur ce marché des transferts sera étudié dans les livres d'histoire".