Serie A: avec trois assists de l'intenable Leao, le Milan AC renoue avec le titre de champion (VIDEOS)

Le Milan AC s'est offert une vraie soirée de gala, ce dimanche, sur la pelouse de Sassuolo.

AFP

L'AC Milan a remporté son 19e titre de champion d'Italie, son premier depuis 2011, en s'imposant dimanche lors de l'ultime journée sur le terrain de Sassuolo (3-0) grâce notamment à un doublé d'Olivier Giroud.

Géant endormi du football italien pendant environ une décennie, le club rossonero a fini la saison en trombe (seize matches sans défaite, un seul revers sur la phase retour) pour détrôner l'Inter Milan. Les Nerazzurri doivent se contenter de la deuxième place, à deux points, après leur victoire contre la Sampdoria (3-0).



Un point était suffisant à l'équipe de Stefano Pioli pour assurer le scudetto, mais Milan n'avait aucune envie de jouer avec le feu: les Rossoneri se sont littéralement rués à l'attaque dès les premières secondes avec cinq énormes balles de but dans le premier quart d'heure dans un stade totalement pris d'assaut pour les tifosi milanesti.

Zlatan Ibrahimovic était déjà levé devant son banc, comme un lion en cage, attendant la délivrance. Il n'a pas attendu longtemps: le temps pour Rafael Leao de récupérer un ballon au milieu de terrain et de déborder pour servir Olivier Giroud, qui n'attendait que ça (17e).

Malgré ce poids en moins, les Rossoneri n'ont pas relâché la pression et Leao a encore profité d'une défense peu mordante pour chiper un ballon et offrir un nouveau caviar à Giroud aux six mètres (32e) !



Le Portugais, dans une forme "mbappesque" en cette fin de saison, a signé dans la foulée sa troisième passe décisive du jour, parti cette fois côté droit pour servir en retrait Franck Kessié (36e). L'occasion pour l'Ivoirien de saluer les tifosi rossoneri avant de probablement s'en aller.

Les regrets de l'Inter

Avec ce titre quasiment déjà en poche à la pause, la seconde période a ressemblé à 45 minutes d'attente festive. Zlatan Ibrahimovic a eu droit à une belle ovation pour son entrée à vingt minutes de la fin. Il a cru marquer mais le but a été refusé pour un hors-jeu qui lui a tiré un petit sourire.

Mais pas de quoi gâcher la joie de celui qui était déjà à Milan lors du dernier scudetto de 2011, à une époque où le club appartenait encore à Slivio Berlusconi.

L'Inter Milan, de son côté, n'aura donc pas réussi le triplé national après avoir gagné la Coupe d'Italie et la Supercoupe d'Italie, mais aura rempli son contrat en finissant sur une victoire devant son public.




Grands favoris au coeur de l'hiver, Nicolo Barella and co pourront regretter la défaite renversante dans le derby (1-2) en février, par la faute d'un doublé de Giroud, qui leur avait coupé les jambes, et une défaite qui coûte cher à Bologne (1-2) fin avril.

Naples (3e), longtemps dans la course au scudetto, et la Juventus (4e), sans titre pour la première fois depuis onze ans, seront les deux autres représentants italiens en Ligue des champions la saison prochaine.

La Lazio Rome (5e) et l'AS Rome (6e) disputeront eux la Ligue Europa et la Fiorentina (7e) la Ligue Europa Conférence.

La Serie A tire sa révérence en soirée avec le duel à distance entre la Salernitana (17e) et Cagliari (18e et premier non relégable) pour savoir qui accompagnera en Serie B le Genoa (19e) et Venise (20e), déjà relégués.