"L'année dernière, je voulais partir...": Kylian Mbappé explique pourquoi il a prolongé au PSG

Le Français a expliqué son choix d'avoir prolongé jusqu'en 2025 au PSG.

Ju.Pa

Ce lundi, Kylian Mbappé donnait une conférence de presse pour expliquer son choix de rester au PSG.

"C'est très important pour nous, la Ligue 1 et la France. Son choix est fort. Nous gardons le meilleur joueur du monde", a expliqué Nasser Al-Khelaïfi en préambule. "Il reste ici car Paris le met dans les meilleures conditions pour gagner, gagner et gagner. Je voudrais remercier sa famille qui croit en notre projet."

Le natif de Bondy a su rester hermétique à la pression de ses deux prétendants, alors qu'il était aussi désiré par le Real Madrid.

"L'avantage, c'est qu'il y avait une saison et je devais répondre à des objectifs mais bien sûr que cette décision a pesé. J'ai toujours voulu me réfugier dans mon football car c'est là où je suis le meilleur. Je n'avais pas de problèmes particuliers avec la pression car je l'ai depuis que j'ai quatorze ans", a expliqué la star.

"Je n'irai pas au-delà de cette fonction de joueur de foot"

La question de l'influence du champion du monde 2018 dans le futur organigramme a été posée alors que beaucoup de rumeurs évoquent un poids grandissant confié au Français pour avoir des prérogatives sur les futurs renforts ou le choix de l'entraîneur.

"Depuis le premier jour, on parle sportif même quand on l'a acheté à Monaco", a confié le président. Mbappé a lui aussi botté en touche."Je reste un joueur de foot. Je suis ancré dans un collectif même s'il y a des statuts dans l'équipe. Je n'irai pas au-delà de cette fonction de joueur de foot", a réfuté le joueur.

L'ancien Monégasque a tenu à justifier sa volte-face après avoir voulu rejoindre Madrid l'an dernier."L'année dernière, je voulais partir. Aujourd'hui, le contexte sportif et privé est différent. La France est un pays où je veux vivre et vieillir. Quitter mon pays aurait représenté quelque chose sentimentalement parlant. Le projet sportif a également changé ici. Mon histoire ici n'est pas terminée sur le plan personnel et collectif. J'ai pris ma décision la semaine dernière. Je ne l'ai pas annoncé à mes partenaires car le club souhaitait que ce soit une surprise."

"Tebas a peur que la Ligue 1 devienne meilleure que la Liga"

L'attaquant a confié les coulisses de sa décision tout en précisant qu'il n'avait pas peur de ne plus pouvoir porter le maillot de la Casa Blanca dans le futur, alors qu'à Madrid, on a très mal pris son refus."J'ai appelé Florentino Perez avant d'annoncer au PSG que je prolongeais. En tant qu'homme respectueux, je me devais de lui parler personnellement car nos liens étaient très proches. Dans le football, il ne faut pas regarder trop loin. Je signe ce nouveau contrat au PSG. C'est le meilleur choix pour moi. Je ne regarde pas à mon avenir."

De quoi également faire passer un message aux supporters madrilènes. "Je n'ai jamais porté ce maillot. Enfin, si. Pendant une semaine quand j'avais 14 ans. Je comprends leur déception mais j'espère qu'ils comprennent que j'ai envie de rester dans mon pays. Je veux mener la France vers les sommets."

Al-Khelaïfi a aussi répondu directement à Javier Tebas, le directeur de la Liga, qui a attaqué le PSG pour concurrence déloyale."Tebas a peur que la Ligue 1 devienne meilleure que la Liga, c'est une bonne chose pour nous. Tout ce qu'il dit, je n'écoute pas."

La question des droits à l'image, sujet très important pour Mbappé depuis l'accrochage avec sa Fédération sur le sujet, a également été abordée. A-t-elle représenté un point important qui a fait la différence entre le PSG et le Real ?

"On a parlé des mois de sportifs, des semaines d'image et des minutes d'argent. Ce n'est pas le plus important pour moi. Je demande juste un droit de regard sur ce que mon nom soit associé. Je ne veux pas révolutionner le football. Lors du rassemblement des Bleus en mars, personne n'a écrit la moindre ligne sur les droits à l'image. Le football a changé, et je veux représenter les valeurs que j'ai envie de prôner. On va régler ce problème rapidement, avec intelligence et respect. On a une Coupe du monde à aller chercher", a-t-il conclu après une conférence où il a encore montré son aisance.