Martinez et les Diables ont 17 jours pour gommer beaucoup de défauts

Roberto Martinez doit trouver des solutions pour que la Belgique puisse espérer vivre une belle Coupe du monde au Qatar.

Romain Van der Pluym et Maxime Jacques
Martinez et les Diables ont 17 jours pour gommer beaucoup de défauts
©BELGA
À de petites exceptions près, le onze qui a ouvert le bal de la Nations League face aux Pays-Bas avait tout de l'équipe promise à jouer la Coupe du monde en fin d'année. Seul Thibaut Courtois (et peut-être Youri Tielemans) manquait...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité