La Pro League devra verser près de 20 millions aux détenteurs des droits TV

Les détenteurs des droits de diffusion TV pour la saison 2019-2020 du championnat belge de football (Proximus, Telenet et VOO) viennent de remporter leur match entamé contre la Pro League, qui devra rembourser une partie des droits versés après une procédure d'arbitrage, rapportent L'Echo et De Tijd mercredi.

Belga
La Pro League devra verser près de 20 millions aux détenteurs des droits TV
©Belga

Il est question d'un montant de 16 à 20 millions d'euros. Onze des 40 journées de championnat avaient été annulées à cause de la pandémie de coronavirus alors qu'entrait en vigueur le confinement, amenant plus tard la Pro League à décider d'arrêter le championnat.

Quelques semaines après cette décision, Proximus, Telenet et VOO étaient montés au créneau en demandant une compensation à la Pro League. À l'époque, une clause du contrat prévoyait qu'en cas de force majeure entraînant l'arrêt de la compétition, les sommes versées par les détenteurs des droits de diffusion restaient acquises aux clubs de football.

"C'est très certainement cette notion de force majeure qui aura été au cœur des débats, mais nous n'en saurons rien", écrit L'Echo. "L'affaire a été traitée par une procédure d'arbitrage, rapide, non susceptible d'appel, mais censée se dérouler à l'abri des regards indiscrets."

Selon le journal, les détenteurs de droits ont obtenu gain de cause sur le principe. Des débats doivent encore avoir lieu sur les montants à dédommager, estimés entre 16 et 20 millions d'euros.

Contactée, la Pro League n'a pas souhaité faire de commentaires sur cette procédure toujours en cours.