L'Union bat Charleroi grâce à un but de Sykes (1-0)

Le défenseur anglais a fait la différence en début de deuxième mi-temps.

L'Union bat Charleroi grâce à un but de Sykes (1-0)
©Belga

Avant d'affronter mardi le Glasgow Rangers au troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions, l'Union Saint-Gilloise a décroché sa première victoire en championnat 1-0 lors du match d'ouverture de la deuxième journée vendredi soir face à Charleroi. Le but du défenseur Ross Sykes (56e) permet aux Bruxellois de compter quatre points et de devancer les Zèbres (3 points) au classement; Chez les Unionistes, Karel Geraerts a substitué Ismaël Kandouss, blessé, par Sykes et Loïc Lapoussin, absent à Saint-Trond, a retrouvé sa place. A Charleroi, Edward Still a reconduit le onze, qui a débuté contre Eupen. Jonas Bager, qui vient d'arriver de l'Union, ne figurait pas dans la sélection. Les Bruxellois ont passé le début de la rencontre dans le camp carolorégien sans pour autant inquiéter Hervé Koffi, qui jouait lui aussi en jaune.

Alors qu'il avait obtenu peu de liberté de mouvement, Charleroi a surgi vers l'avant sur un mouvement lancé par Adem Zorgane et Ken Nkuba et clôturé par Joris Kayembe d'une reprise de volée, qu'Anthony Moris a repoussée du pied (26e). N'ayant guère insisté, les Zèbres se sont de nouveau retrouvés sous la pression des Unionistes. Ils ont pu compter sur Koffi, qui est bien intervenu dans les pieds de Simon Adingra (30e) et ont eu la chance qu'une reprise de la tête de Christian Burgess, sur un corner, passe juste au-dessus (34e).

Après la pause, Charleroi a évolué avec un bloc très haut mais cela n'a pas empêché l'Union de donner du travail à Koffi. Le gardien burkinabé a dévié un coup franc de Teddy Teuma (50e) avant de capter une frappe peu appuyée de Dante Vanzeir (52e). Toutefois, Koffi n'a pas pu empêcher Sykes, arrivé d'Accrington Stanley un club de D3 anglaise, d'inscrire son premier but.

L'Union était bien lancée et aurait pu doubler l'écart si Koffi, au prix d'un saut de chat, n'avait pas annihilé une tentative de Lapoussin (68e) et n'aviat eu la main ferme pour repousser sur la transversale un coup franc de Teuma (72e). Malgré les nombreux changements, dont la montée de son nouvel attaquant Benbouali, Charleroi n'a pas réussi à trouver la faille dans une défense saint-gilloise très solide. L'Union, qui avait terminé sa saison dernière par quatre rencontres à domicile sans victoire, a enfin pu réjouir ses supporters et Karel Geraerts fêter sa première victoire en tant que T1.

Revivez Union-Charleroi: