Tuchel et Conte reviennent sur leur altercation: "Pour moi, ce n’est pas grave"

Le partage dans le derby londonien a été éclipsé par l’altercation Tuchel-Conte.

Tuchel et Conte reviennent sur leur altercation: "Pour moi, ce n’est pas grave"
©AFP

Lorsque deux managers au sang chaud se croisent, il faut toujours s’attendre à des étincelles venues du banc de touche. Surtout dans un derby de Londres tendu et très serré.

Devant un Stamford Bridge bouillant pour ce premier match à domicile de la saison, Thomas Tuchel et Antonio Conte se sont frités à deux reprises. D’abord à la 70e minute, après une décision arbitrale contestée qui leur a coûté une carte jaune chacun. Puis au coup de sifflet final.

Il n’y a pas eu de poussée ou de bousculade, mais Thomas Tuchel a saisi rageusement la main de Conte. Ce qui a entraîné une scène assez chaotique autour d’eux, puisque le staff et plusieurs joueurs s’en sont mêlés, dans la confusion générale.

Résultat : les deux coachs londoniens ont été exclus et devraient au moins être suspendus pour le prochain match. "L'arbitre m'a montré le carton mais il n'a pas compris la dynamique de ce qui s'est passé", s'est défendu l'Italien. "Ça va, je dois accepter, mais je répète que ce n'est pas un gros problème. Ce n'est pas important."

"Nous avons réagi comme ça parce que nous nous battions tous les deux pour nos équipes", a répondu son adversaire allemand. "Mais personne n'a été insulté, personne n'a été blessé. Nous n'avons pas eu de bagarre. Donc pour moi, ce n'est pas grave. Ça fait partie du jeu."

Le manager des Blues devra probablement s'expliquer de ses actes devant la commission de discipline. Tout comme de ses propos visant l'arbitre Anthony Taylor. "Je ne peux pas comprendre comment le premier but n'est pas hors-jeu. Il n'y a pas d'explication, et je ne peux pas l'accepter. Je n'ai pas de mots pour le dire", a-t-il notamment commenté en conférence de presse, en faisant référence à des fautes commises sur Kai Havertz et Marc Cucurella.

Tuchel a conclu en estimant qu’il serait préférable que M. Taylor n’arbitre plus Chelsea. De quoi pousser la Fédération anglaise à annoncer ce lundi l’ouverture d’une enquête.