La Fifa suspend la Fédération indienne pour "violation grave"

Le Bureau du Conseil de la FIFA a suspendu lundi la Fédération indienne de football (AIFF) pour "violation grave" de ses statuts, ce qui remet en question l'organisation du Mondial féminin des moins de 17 ans prévue en Inde à l'automne.

AFP
La Fifa suspend la Fédération indienne pour "violation grave"
©Shutterstock

"Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé à l'unanimité de suspendre la Fédération Indienne de Football (AIFF) avec effet immédiat pour cause d'influence indue de tiers, ce qui constitue une violation grave des statuts de la FIFA", a précisé la Fifa dans le communiqué.

L'AIFF devait nommer un nouveau président en décembre 2020 mais des problèmes d'amendements constitutionnels ont retardé le processus de désignation, conduisant la FIFA à sanctionner l'institution indienne.

En mai, la plus haute instance judiciaire indienne a décidé de dissoudre l'AIFF et de nommer un jury de trois personnes chargées d'organiser des élections au plus tard le 15 septembre.

De nouvelles élections doivent avoir lieu le 28 août et le processus de vote a commencé la semaine dernière après que la Cour suprême de l'Inde avait approuvé un calendrier préparé par les administrateurs.

Le Mondial féminin des moins de 17 ans, initialement prévu en novembre 2020 et plusieurs fois reporté en raison du Covid-19, devait se dérouler en Inde du 11 au 30 octobre.

La FIFA a souligné qu'en raison de la suspension de la fédération, la compétition de cette année "ne peut actuellement pas être organisée en Inde comme prévu".

Elle a ajouté être cependant "en contact constructif permanent avec le ministère indien de la Jeunesse et des Sports" et avoir "bon espoir de trouver une issue positive à cette affaire".

Pendant la période de suspension, les équipes nationales indiennes masculines et féminines ne pourront disputer aucun match international junior ou senior.

L'ancien capitaine de l'équipe masculine de l'Inde, Bhaichung Bhutia, a estimé que la suspension par la FIFA était "une décision très dure", selon le magazine hebdomadaire indien Sportstar.

Toutefois, "c'est une excellente occasion de remettre notre système en ordre", a-t-il déclaré. "Il est très important que toutes les parties, les fédérations, les associations d'État, le ministère des sports, se réunissent pour instaurer le bon système et pour que tout le monde travaille à l'amélioration du sport".

Selon la FIFA, "la suspension sera levée une fois que l'ordre d'établir un comité d'administrateurs pour assumer les pouvoirs du Comité exécutif de l'AIFF aura été abrogé et que l'administration de l'AIFF aura retrouvé le plein contrôle des affaires courantes de l'AIFF".