Dries Mertens aurait pu signer... en Indonésie: "C'était l'un de ses plans d'y aller pendant un an"

Son agent Stijn Francis révèle aussi le dessous des négociations ratées avec Naples, la Juventus et son arrivée à Galatasaray.

Dries Mertens aurait pu signer... en Indonésie: "C'était l'un de ses plans d'y aller pendant un an"
©AFP

A 35 ans, Dries Mertens est toujours l'un des cadres de la sélection de Roberto Martinez. Preuve en est avec cette nouvelle sélection ce vendredi qui fera encore grimper son actuel total de 105 apparitions chez les Diables rouges. Même s'il n'a pas encore marqué sous ses nouvelles couleurs, avec le Galatasaray, le Louvaniste prouve chaque week-end qu'il possède encore les jambes pour être performant à haut niveau.

"Le transfert à Galatasaray a été un long processus", a expliqué son agent Stijn Francis dans le podcast MidMid de Play Sports, qui fait référence aux longues négociations avec Naples pour une prolongation. "Beaucoup de propositions intéressantes sont venues, mais dans sa tête, il voulait rester à Naples. On s'est cependant rendu compte trop tard que l'histoire à Naples se terminait. Il y avait une croyance naïve que nous pouvions rester, aussi parce que nous n'avons jamais fait pression pour le contraire. En mai-juin, tout était à décider, mais le renouveau ne s'est pas concrétisé."

"Tout le monde pense que l'argent était le problème, mais ce n'était vraiment pas le cas"

Ce qui a coincé ? Probablement les exigences salariales, même si Stijn Francis affirme que "tout le monde pense que l'argent était le problème, mais ce n'était vraiment pas le cas". "Nous n'avons pas demandé beaucoup", assure-t-il. "Comparé à l'offre de la Juventus (5 millions d'€ par an), ce qu'on demandait à Naples, c'était très peu. Il n'y a pas eu de négociation, c'était à prendre ou à laisser.À mon avis, il n'y a même pas eu de véritable négociation. Cela pose des questions. Je soupçonne qu'un choix sportif ait été fait. Que le budget devait être dépensé différemment et que le club n'a donc pas poussé."

Après l'échec des négociations avec Naples et le président Aurelio De Laurentiis, Dries Mertens et Stijn Francis ont ouvert les discussions avec plusieurs clubs, dont la Juventus. "Il y a eu une conversation intéressante avec la Juve, pour nous et pour Dries. Mais son cœur suggérait qu'il ne pouvait pas le faire", dévoile l'agent de Ciro, qui a étudié une destination beaucoup plus surprenante. "L'un de ses autres plans était de jouer à Bali pendant un an. C'était peut-être un plan D plutôt qu'un plan B mais Bali United, le champion indonésien, était dans les conversations."

Une rumeur évoquait aussi l'intérêt de l'Antwerp, qui venait de recruter Toby Alderweireld. "Cela a été évoquée après le transfert d'Alderweireld, mais rien de plus. Dries ne voulait de toute façon pas retourner en Belgique."