Des Diables à deux visages dominent le Pays de Galles malgré quelques frayeurs (2-1)

Un grand Kevin De Bruyne a permis à la Belgique de faire la différence en première mi-temps. Ce fut plus compliqué au retour des vestiaires...

La Rédaction
Des Diables à deux visages dominent le Pays de Galles malgré quelques frayeurs (2-1)
©Belga

Les premières minutes de jeu voyaient les Diables tenter de poser le jeu, sans parvenir à trouver d'espace entre les lignes galloises. Plusieurs imprécisions côté belge empêchaient les hommes de Martinez de se montrer menaçants.

A la 11e minute, Meunier trouvait Batsuayi dans la profondeur. L'attaquant de Fenerbahçe fixait son défenseur et servait Kevin De Bruyne à l'entrée du rectangle. KDB frappait du gauche en première intension et surprenait Hennessey (1-0). Dans la foulée, Carrasco réussissait un festival sur le côté gauche avant de servir Tielemans qui voyait sa reprise passer de peu à côté. C'était ensuite au tour de De Bruyne et Batshuayi de rater des balles de break.

A la 27e, Kevin De Bruyne, encore lui, frappait sur le poteau gauche d'Hennessey. Dix minutes plus tard, le génie de Manchester City adressait un centre parfait vers Batshuayi au deuxième poteau. L'ex-standarman n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond (2-0).

Au retour des vestiaires, les Diables se faisaient surprendre par un débordement de Johnson, côté droit, qui trouvait Moore sur un joli centre au deuxième poteau. L'attaquant surmontait alors Debast et crucifiait Courtois de la tête (2-1).

A la 79e minute, l'arbitre accordait un penalty à Kevin De Bruyne avant de se raviser logiquement après avoir consulté le VAR.

En fin de match, le Pays de Galles s'offrait quelques incursions dans le rectangle de Courtois. Heureusement pour la Belgique, les Dragons manquaient de précision dans le dernier geste.

Dans les arrêts de jeu, Roberto Martinez était exclu par l'arbitre pour avoir gagné du temps en ne rendant pas un ballon aux Gallois. Thierry Henry devrait donc être le T1 des Diables à Amsterdam, dimanche.

Revivez la rencontre: