"Incompréhensible que ce joueur ne joue pas la Coupe du monde", "Qui aurait osé prédire cela ?": la presse s'extasie après la prestation de Bruges contre l'Atletico

La presse a été impressionnée par le match de Bruges, en cette 3ème journée de Ligue des Champions. En Espagne comme au nord du pays.

Gilles Joinau

Mais où s'arrêteront les Brugeois? Ce mardi, les Blauw en Zwart ont empoché leur troisième victoire en autant de rencontres. Un match remporté 2-0 avec autorité , tel le patron du groupe B. En Espagne, un homme retient surtout l'attention: Ferran Jutglà. Avec une passe décisive en première mi-temps et un but en seconde, il a crucifié l'Atletico Madrid. Au point de penser à la Roja?

"Ferran Jutglà hante l'Atletico et envoie un message à Luis Enrique" , titre Marca. Le quotidien souligne également l'erreur du FC Barcelone avec le joueur de 23 ans. "Le fait que Barcelone possède désormais l'un des meilleurs attaquants du monde en la personne de Lewandowski ne masque pas la gaffe d'avoir laissé partir Ferran Jutglà. Ou pire, le vendre pour seulement 5 millions" , souligne le quotidien madrilène. "Au Barça, il avait tout donné pour jouer. Désormais, à chaque apparition avec Bruges, il prouve qu'il est un attaquant de très haut niveau. (...) C'est incompréhensible qu'il ne joue pas en Liga... et qu'il ne figure pas dans la liste de Luis Enrique pour la Coupe du monde."

>> "On ne parle pas assez du travail du coach"

Même son de cloche pour AS. "Jutglà, un démon de la nuit à Bruges" , titrent nos confrères. Le quotidien évoque un attaquant "en état de grâce, qui est entré au galop dans la zone rouge et blanche, coupant les hommes du Cholo comme s'ils étaient en papier." Le quotidien évoque également une prestation solide du club de la Venise du Nord. "Une nuit en plein cauchemar pour l'Atletico face à un Club de Bruges qui s'est montré très vif dès le début."


Dans un papier d'analyse, AS estime que c'est bien la mentalité qui a fait la différence. "Incroyable que les Rojiblancos aient laissé autant de joueurs de Bruges tenter ce qu'ils voulaient. Les joueurs ont manqué d'agressivité en défense et Bruges a profité de cette gentillesse. (...) Les Belges ont montré du cran et c'est pourquoi ils ont gagné le match. L'équipe belge n'était pas beaucoup plus forte. Mais elle croyait davantage en ce qu'elle faisait."

De son côté, le journal Sport reconnait la supériorité de Bruges. "Encouragé par son public, Bruges est arrivé sur le terrain avec la confiance d'un premier de groupe" , commence le quotidien catalan. "Ils ont bloqué le jeu de l'Atletico et ont enchaîné offensivement avec fluidité. Sur la gauche, Buchanan est une plaie tandis que Vanaken mène l'attaque dans le cœurdu jeu. Bien que les joueurs de Simeone ont beaucoup défendu avec des joueurs concentrés sur le front, ils n'étaient pas à l'aise. Pour les Rojiblancos, il était difficile de jouer ou d'avancer en contre car la pression belge était étouffante."

"Un match de classe"

Au nord du pays, on s'extasie face à la prestation du Club de Bruges. "Le Club de Bruges continue de faire des acrobaties en Ligue des Champions : un 9 sur 9 historique après le match de classe contre l'Atletico Madrid" , titrent nos confrères du Nieuwsblad. Selon eux, la victoire est à portée de main. Comme le prouve cette statistique: "Toutes les équipes qui ont commencé les poules avec un 9 sur 9 ont réussi à se qualifier. Si ça, ce n'est pas rassurant..."

Si les Espagnols ont souligné l'importance de Jutglà, c'est Mignolet qui sort également du lot en Flandre. "On lui remet déjà le Soulier d'or ?" , a suggéré l'animateur de VTM Maarten Breckx. Présent sur le plateau, Gilles De Bilde, qui a reçu cette distinction prestigieuse dans sa carrière, a également commenté. "Il n'y a rien d'autre à dire. Une fois de plus il a été d'une importance capitale aux moments cruciaux. Vous pourriez réaliser une vaste compilation vidéo de ses sauvetages. Surtout lors des matchs à enjeu comme celui-ci où son expérience, sa qualité et sa concentration sont une vraie valeur ajoutée. En tant que gardien de but, vous devez vous démarquer pour remporter le Soulier d'Or. Et c'est ce qu'il fait."

Pour Het Laatste Nieuws, Marc Degryse a également été très élogieux envers Bruges. Mais il a tenu à souligner l'importance du collectif. "Qui aurait osé prédire cela ? Cela dépasse les rêves les plus fous" , ajoute l'ancien Diable rouge. "Le club a vécu une soirée historique. Cette équipe joue avec tellement de confiance et de courage. Il fait un grand pas en avant dans cette Ligue des champions. Là où ils n'ont pas réussi à le faire auparavant, ils font maintenant les bonnes choses au bon moment."

Selon lui, plus possible de se cacher, Bruges doit aller au bout. "Cela ne peut tout simplement plus mal tourner. Le club doit et va se qualifier pour le prochain tour de la Ligue des champions. Ils peuvent même faire le plein de victoires de groupe maintenant. Six points d'avance sur la tête de leur groupe. Sept buts marqués, zéro contre. Quels chiffres !"