"Naufrage", "Englouti sous la terre", "Facile de le condamner": la presse madrilène enfonce Eden Hazard

Si la presse madrilène parle beaucoup de Mbappé, la prestation de Hazard fait également les gros titres.

Gilles Joinau
"Naufrage", "Englouti sous la terre", "Facile de le condamner": la presse madrilène enfonce Eden Hazard
©AFP

57 minutes dans l'anonymat le plus total. Clairement, Eden Hazard n'a pas brillé ce mardi avec le Real Madrid sur la pelouse du Shakhtar Donetsk. Après cinq matchs et 450 minutes passées sur le banc, le Brainois était enfin titularisé par Carlo Ancelotti. Une prestation qui ne devrait certainement pas bousculer les idées bien claires du Mister. Et qui n'a pas plu du tout à la presse espagnole qui ne s'émeut plus tellement des prestations du Diable rouge.

Pour AS, il s'agit d'un "naufrage total pour le Belge". "Cette rencontre pourrait bien être la dernière chance que lui donne Ancelotti. L'Italien a tout essayé pour essayer de le ramener à la vie. A Varsovie, il a joué en tant que deuxième attaquant. Sans être obligé de jouer en tant que pivot et être dos au jeu. Mais comme lorsqu'il évolue sur l'aile, rien n'en est ressorti."

Un constat appuyé par les chiffres. Lors de sa petite heure de jeu, il n'aura touché que 35 ballons pour une petite passe clé. Surtout, il n'aura tenté... qu'un seul et unique dribble qu'il a manqué. En 2018, lors de son apogée, Eden Hazard était le meilleur dribbleur d'Europe. Il culminait à 6,4 dribbles de moyenne pour une réussite de 75%. Un monde sépare le joueur de ces deux époques.

"Englouti sous la terre"

On le sait depuis longtemps, Vinicius Jr a pris plus que le dessus sur Eden Hazard. Dans son analyse du match, AS estime qu'il existe un Real avec et sans le Brésilien. "Sans Vinicius et sa vision volcanique du jeu, Madrid perd de la grâce." Surtout, le Belge n'est pas parvenu à le faire oublier. "Un match comme celui-ci devrait lui permettre de sortir de son marasme footballistique. Mais son niveau continue de lui échapper. Son entente avec Benzema n'a pas fait des étincelles alors que c'était peut-être la seule lumière que l'on voyait pour Hazard les années précédentes. Bref, il a définitivement été englouti sous la terre."

Pour le quotidien Marca, on s'attarde beaucoup plus sur le cas Mbappé que la prestation quelconque de Hazard. Même si nos confrères estiment que "Même Hazard ne croit plus en Eden". Cependant, ils trouvent des circonstances atténuantes... même si le joueur a été mauvais. "Il serait facile de condamner Hazard", commence Marca. "Il a été titulaire et a fait très peu de choses. Le Belge a presque hissé le drapeau blanc en admettant que si Ancelotti l'a si peu utilisé, c'était pour une raison précise. On a l'impression qu'Eden ne croit plus en Hazard. Mais critiquer Hazard n'est pas juste. Il joue un match par mois et il existe encore un doute sur sa capacité à redevenir lui-même s'il jouait plus qu'un match tous les 30 jours mais toutes les semaines. Mais nos yeux ne verront jamais cet Hazard-là."

Après la rencontre, Carlo Ancelotti n'a pas accablé son joueur... même s'il admettait qu'il avait mal joué. "Eden a essayé de faire son truc", a commencé Carleto. "Comme Karim, il a eu des difficultés car les Ukrainiens avaient bien fermé l'intérieur du jeu. Hazard a fait son travail. Nous avons juste changé de solution car nous avons un banc très solide."

L'idée d'Ancelotti était relativement claire. Faire reposer son facteur X Vinicius JR avant le Clasico de ce dimanche face au FC Barcelone. Une rencontre qu'il devrait vivre une nouvelle fois du banc.