Nouveau scandale à Paris? Le PSG aurait payé "une armée des faux comptes" pour mener des campagnes "violentes et ordurières" sur les réseaux sociaux

Rien ne va plus au PSG, qui vient de faire l'objet de nouvelles révélations de la part de Mediapart.

Ju.Pa
Nouveau scandale à Paris? Le PSG aurait payé "une armée des faux comptes" pour mener des campagnes "violentes et ordurières" sur les réseaux sociaux
©PHOTONEWS

La semaine est décidément bien difficile pour le PSG. Ce mardi, Marca suivi par la presse française annonçait que Kylian Mbappé souhaitait quitter le PSG dès janvier malgré sa prolongation signée il y a quelques mois. Des propos démentis par Luis Camposmême si personne n'a été réellement convaincu par les propos du Portugais.

Quelques heures après cette polémique, les Français ne sont pas parvenus à battre Benfca (1-1), tenus en échec comme la semaine dernière au Portugal. Un score qui ne met pas en péril leur qualification pour les huitièmes de finale mais qui leur complique la tâche pour la première place convoitée par les Lusitaniens.

Et comme si cela ne suffisait pas, un nouveau scandale est apparu ce mercredi. Le très sérieux site Mediapart révèle que le PSG a payé une agence de communication pour qu'elle crée "une armée" de faux comptes Twitter afin de mener "des campagnes violentes et ordurières contre des médias et des personnalités du football".

Outre Adrien Rabiot, Jean-Michel Aulas, Antero Henrique, la femme qui accusait Neymar de viol et les journaux Mediapart et l'Equipe, Kylian Mbappé aurait également été dans le viseur de cette opération malsaine. Tout comme le supporter de Rennes qui avait été giflé par Neymar après une finale de Coupe de France perdue. Nul doute que la crise continuera de se propager au Parc des Princes après ces révélations.

Le PSG dément

Suite à ces accusations, le club a démenti formellement ces accusations. "Le PSG est une marque mondiale et s'engage en permanence avec des agences de médias sociaux du monde entier - locales et internationales - pour promouvoir et célébrer l'excellent travail du club, de ses collaborateurs et de ses partenaires - comme toutes les entreprises. Le club n'a jamais contracté une agence pour porter atteinte à une personne ou à une institution."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...