Simon Mignolet savoure après sa masterclass contre l'Atlético: "Un feeling incroyable avec l'équipe"

"J'ai déjà fait beaucoup de choses dans ma carrière, mais c'était un feeling incroyable avec l'équipe", a commenté Simon Mignolet au micro de Club RTL, mercredi, à l'issue de la rencontre entre le Club de Bruges et l'Atlético Madrid (0-0), pour la 4e journée dans le groupe B de Ligue des Champions.

Belga
Simon Mignolet savoure après sa masterclass contre l'Atlético: "Un feeling incroyable avec l'équipe"
©AFP

Le Club de Bruges a réussi un exploit, à Madrid, en résistant aux offensives de l'Atlético pour garder une quatrième clean sheet en autant de rencontres de Ligue des Champions. "On avait besoin de tout pour garder le zéro, aujourd'hui, surtout dans les dix dernières minutes après le carton rouge." Mignolet a montré l'exemple, en renvoyant tous les ballons venus dans sa direction. "J'ai fait un bon match, j'ai fait mes arrêts mais c'est nécessaire pour garder le zéro."

L'enjeu était de taille, alors que ce résultat devrait permettre à Bruges de se qualifier pour les huitièmes de finale. "J'ai déjà ressenti beaucoup de choses, j'ai déjà fait beaucoup de choses dans ma carrière, mais c'était un feeling incroyable avec l'équipe." Une première, dans l'histoire du Club. "C'est un très grand moment", a ainsi conclu Simon Mignolet.

Yannick Carrasco a également livré son avis après la rencontre. Selon lui, l'Atlético aurait pu remporter cette rencontre. "L'équipe a très bien joué, avec un pressing haut. Bruges n'arrivait pas à sortir la balle de son camp." Mais la réussite à manqué "On a eu beaucoup d'occasions, mais on n'a pas su être efficace."

Et le Diable Rouge de saluer la performance de son coéquipier en équipe nationale. "Simon a fait un gros match et ils ont su bien défendre. Le mérite en revient à lui et à son équipe s'ils n'ont pas encore encaissé de but."

Hoekfens: "Bruges est à sa place"

Le Club de Bruges se dirige vers les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, après un match nul 0-0 conquis lors de la quatrième journée du groupe B sur le terrain de l'Atlético Madrid. "À la fin, c'était tout ou rien et nous avons dû nous battre pour le résultat", a commenté le T1 de Bruges, Carl Hoefkens.

"Cela pouvait aller dans tous les sens aujourd'hui", a déclaré Hoefkens lors de la conférence de presse d'après-match. "J'étais satisfait du premier quart d'heure, puis c'est devenu un peu plus difficile. En deuxième mi-temps, nous avons gardé le rythme mais l'Atlético a repris le dessus après ses remplacements. À la fin, c'était tout ou rien et nous avons dû nous battre pour le résultat." Et l'équipe a résisté. "Je suis très content de la façon dont nous avons pu mener ce match à bien. Pour le même prix, nous perdions 1-0", a poursuivi Hoefkens.

"Vous pouvez alors vous dire: 'Nous rentrons chez nous satisfaits et nous avons fait de notre mieux'. Mais nous devons nous éloigner de ce type de raisonnement. C'est un grand pas que nous avons fait." Aujourd'hui, le Club "ne se considère plus comme une équipe qui n'est pas à sa place ici." La qualification presque officielle n'éteint pas les ambitions brugeoises pour autant. Carl Hoefkens vise-t-il ainsi la première place du groupe ? "Ce n'est pas un facteur pour le moment. Mais nous voulons gagner tous les matchs et si cela se concrétise, nous allons gagner le groupe."

Simeone: "Un des meilleurs matches de la saison"

L'Atlético Madrid a été tenu en échec 0-0 à domicile par le Club Bruges mercredi en Ligue des champions.

"Nous avons eu des situations dangereuses, des actions bien construites. Nous avons fait l'un des meilleurs matches de la saison vue l'intensité, vu la qualité de l'adversaire", a déclaré l'entraîneur madrilène Diego Simeone en conférence de presse. "C'est sûr que le but n'est pas arrivé. Les occasions de Morata sont encore dans nos esprits évidemment, même le gardien ne s'y attendait pas. Nous avons joué beaucoup mieux que lors du premier match contre eux. Je retiens de bonnes choses . C'est sûr qu'on s'est compliqué les choses (pour la qualification). La seule bonne chose dans notre situation, c'est que nous devons gagner les deux (prochains) matches. Nous avons eu des saisons où nous avons souffert pour aller en huitièmes, mais on est meilleur dans ces grosses confrontations. (La prestation de Griezmann ?) Antoine joue sou