"Abus de pouvoir", "détournement de fonds", "comportement violent": John Textor livre les raisons du limogeage de Thierry Dailly

Dans un long communiqué de dix pages, le propriétaire du RWDM explique le cheminement qui l’a mené à se séparer de Thierry Dailly.

Sébastien Sterpigny
Rwdm's owner John Textor pictured during a soccer match between RWDM and RSCA Futures, Saturday 13 May 2023 in Brussels, on day 10 (out of 10) of the Promotion Play-Offs of the 2022-2023 'Challenger Pro League' 1B second division of the Belgian championship. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ
John Textor dévoile les raisons de la mise à l'écart de Thierry Dailly.

Au terme d’une journée mouvementée au cours de laquelle on a appris que John Textor avait démis Thierry Dailly de son poste de président, le propriétaire du club molenbeekois a tenu à expliquer les raisons de son choix au travers d’un communiqué de dix pages.

John Textor a commencé en s’adressant directement aux supporters. “J’ai été surpris par le peu de connaissances que vous avez, en tant que supporters, sur la manière dont notre club est géré et dont les décisions sont prises. À cet égard, et au fur et à mesure que nous avançons, je pense que vous avez droit à beaucoup plus de transparence concernant les opérations du club et les décisions critiques qui ont conduit le RWDM à rejoindre l’élite du football belge après 21 longues années.”

Il évoque la passation de pouvoir survenue au début de l’année 2022. “L’évolution que le club a connue au cours des 1,5 dernières années est directement attribuable à sa décision de vendre la propriété et le contrôle du club. M. Dailly avait l’intention de vendre 80 % de sa participation en échange d’une récompense considérable qui valorisait son travail acharné et son dévouement. Son objectif était également de recruter un nouveau propriétaire qui investirait massivement et passionnément dans le club, en tant que club bruxellois – ce que j’ai fait et continuerai à faire.” […] Le 24 décembre 2021, à l’invitation de M. Dailly, je suis devenu propriétaire majoritaire à 80 %. Il a été convenu, tant dans la transaction d’achat que dans son contrat de gestion, qu’à partir de ce moment, les décisions finales sur les questions footballistiques importantes me reviendraient.”

Si dans un premier temps John Textor affirme avoir laissé les plein pouvoirs à la direction en place, il explique avoir repris la gestion sportive en main pour la campagne 22/23. “C’est après la promotion manquée du club que je me suis engagé à prendre le contrôle et à tout mettre en œuvre pour assurer la promotion pendant la campagne 2022/23. Avec un effectif incomplet et la nécessité d’agir très rapidement, M. Dailly a été écarté des décisions footballistiques durant l’été 2022”, John Textor reprochant à la direction sportive (Dailly et Gorius) de ne pas avoir été assez efficace au niveau du recrutement et de ne pas avoir transféré assez de joueurs belges. “L’effectif du RWDM-Virton est la preuve qu’il était temps d’intervenir. Malgré un budget nettement plus élevé, notre département sportif – sous la direction directe de M. Dailly – n’a non seulement pas réussi à faire mieux que la saison précédente, mais il n’a pas non plus réussi à commencer la saison avec un effectif complet qualifié, même pour une place en milieu de tableau.”

Et de dresser un bilan. “Sous le leadership direct de M. Dailly, notre département sportif a échoué sur trois points essentiels :

1. L’incapacité à fournir à RWDM un effectif compétitif ;

2. L’incapacité à fournir des joueurs qualifiés belges qui répondraient à nos exigences pour les jours de match :

3. Réticence à s’engager dans les tâches de scouting qui sont exigées d’un directeur sportif et un département sportif.”

Le noyau dur du RWDM menace John Textor : “Nous ferons arrêter tous les matchs jusqu’au retour de Thierry Dailly”

Détournement des fonds du club, abus de pouvoir et comportement violent, les accusations graves de John Textor

Il explique ensuite les raisons de son choix de se séparer de Thierry Dailly. “Comme vous pouvez le constater, les changements que nous avons opérés et les décisions qui ont été prises s’inscrivent dans le cadre du plan à long terme mis en place lors de la vente du contrôle du club. L’incroyable évolution du club peut être directement attribuée à la décision prise par son ancien propriétaire de m’en transférer la propriété et le contrôle.

Toutefois, c’est avec le cœur lourd que je dois aborder certaines préoccupations graves qui sont apparues depuis que j’ai pris la relève et qui ont conduit hier au licenciement de M. Dailly de la présidence du conseil d’administration. Comme indiqué ci-dessus, le transfert des décisions footballistiques de M. Dailly à moi-même a déjà en grande partie eu lieu en juillet 2022, ce qui a abouti à une équipe de championnat renforcée avec succès.

Des informations supplémentaires concernant les actions de gestion de M. Dailly ont été révélées à la fin de 2022, ce qui a conduit à la destitution de M. Dailly en tant que directeur général du Club, le conseil d’administration ayant pris et finalisé la décision en février 2023. À la fin de la réunion du conseil d’administration de février, M. Dailly ne conservait plus que le titre négocié de président du conseil d’administration. Il n’était plus directeur général du Club. En résumé, les raisons de son licenciement de tous ses postes au Club, y compris son dernier rôle de président du conseil d’administration, sont les suivantes :

1. Détournement des fonds du club ;

2. Abus de pouvoir d’entreprise, perturbation de la gouvernance d’entreprise

3. Comportement violent et intimidant de M. Dailly, entraînant un environnement de travail toxique.

4. Des actions et des déclarations incompatibles avec les valeurs qui nous sont chères en tant que club de football moderne ancré à Bruxelles.”

Tout en reconnaissant les contributions antérieures de M. Dailly, il a été collectivement convenu qu’il ne siégerait plus à titre de président du conseil d’administration. Son contrat de consultant est également résilié. Ces décisions officialisent le changement de pouvoir décisionnel en cours depuis le début de l’année 2022, avec pour objectif principal de restaurer l’intégrité et de garantir que le club fonctionne conformément aux normes les plus élevées en matière d’éthique et de gouvernance d’entreprise. Notre engagement continu à défendre les valeurs d’équité, de respect et d’unité demeure inébranlable. Nous sommes convaincus que ce changement de leadership favorisera un environnement conforme à nos valeurs communes. En établissant une gouvernance solide et fondée sur des principes, nous visons à rétablir la confiance et à forger une nouvelle ère de succès sur et en dehors du terrain.

À la lumière de cette transition, je suis honoré d’assumer le rôle de président du RWDM. Je m’engage à diriger notre club avec passion, intégrité et une recherche incessante de l’excellence. Avec vous tous, les fans du RWDM, nous continuerons à donner la priorité aux valeurs qui rendent le RWDM unique – notre sens de la communauté, notre héritage et un amour partagé pour le beau jeu”, précise-t-il encore.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...