La commission de discipline de l'UEFA a donné vendredi match gagné 3 à 0 pour l'Italie contre la Serbie et a infligé à la Serbie un match à huis clos ferme à domicile et un avec sursis après les incidents provoqués par des supporteurs serbes lors de Italie-Serbie du 12 octobre.

La période probatoire du match à huis clos à domicile avec sursis en Serbie est de deux ans. La Fédération serbe n'a pas le droit d'acheter des tickets pour les matches à l'extérieur de son équipe pour la suite des qualifications de l'Euro-2012 et a été condamnée à une amende de 120.000 euros.

Si la responsabilité des hooligans serbes est criante dans cette affaire (le match avait été arrêté au bout de six minutes en raison de jets de fumigène sur le public italien et le terrain), il est reproché à l'Italie de ne pas avoir été bien organisée.

Les supporteurs serbes n'avaient pas été évacués immédiatement du stade et avaient attendu des heures sur le parking faute de renforts de police, arrivés tard de Turin et de Milan. Après une heure du matin, des bagarres avaient ensuite éclaté, faisant 16 blessés.