Ce mardi, Eyong Enoh comparaissait devant la Commission des Litiges pour son exclusion de dimanche dernier à Gand suite à son tackle trop appuyé sur Dejaegere. Dans un premier temps, le Parquet a requis trois matches de suspension plus un autre pour le fait qu'Enoh ait discuté après la décision et un autre pour le fait qu'il était toujours sur le coup d'un sursis.

La Commission des Litiges a finalement tranché en allant dans ce sens. Eyong Enoh écope ainsi de 5 matches de suspension et d'une amende de 1.600€. "Nous avons demandé à ce que Monsieur Boucaut soit présent afin qu'Eyong puisse s'excuser de ne pas avoir quitté le terrain directement après la sanction. Eyong a revu les images et a reconnu que la décision était logique.

Il a précisé que ce n'était pas son genre de râler auprès des arbitres", précise Pierre Locht, le team manager du Standard qui a défendu le Camerounais. Le Standard ne sait pas encore s'il ira en appel (sans doute compte tenu du fait que Enoh va disputer la CAN). Si le club ne va pas en appel; Enoh manquera donc la venue de Lokeren, le déplacement à Westerlo, le Clasico, le déplacement au Lierse et la venue de Mouscron-Peruwelz.

Le Standard accepte la sanction en précisant: "en souhaitant que le même niveau de sévérité sera appliqué à l'avenir."