Roberto Martinez explique pourquoi il a un avis différent de Courtois : "L’équipe sera un mélange".

Tout comme après la défaite de la Belgique contre le pays de Galles, Thibaut Courtois est le seul Diable Rouge à oser dire tout haut ce que la plupart des autres pensent : que le match en Russie est inutile. 6.600 kilomètres et huit heures de vol (aller et retour) pour un match amical dans la pluie contre le n° 60 au monde, ce n’est pas une affiche qui fait rêver. Mais, pour Roberto Martinez, ce déplacement en Russie n’est pas un simple amical. Dix minutes de conférence de presse dans le magnifique stade Ficht (45.000 places, coût : 451 millions d’euros) lui ont suffi pour expliquer pourquoi il prend ce match au sérieux.

1. "Mignolet, Vermaelen doivent me poser des problèmes"

Contrairement à ses habitudes, il a annoncé deux titulaires. "Je veux donner du temps de jeu à Mignolet, comme aux Pays-Bas. Et Vermaelen jouera. C’est une occasion unique pour des joueurs qui ne jouent pas régulièrement. À eux de m’impressionner. Ils doivent montrer qu’ils veulent faire partie de cette équipe. Je veux avoir des problèmes (de sélection), après ce match." Surtout suite à des blessures, Vermaelen n’a débuté que quatre matchs de championnat, à la Roma. Son dernier match en Diables était celui en Chypre, en septembre.

2. "Je veux voir Tielemans"

Martinez n’a pas précisé s’il comptait le faire débuter. Mais Tielemans va certainement jouer. Martinez : "Vu la façon dont il s’est entraîné, il mérite une opportunité. Je dois le voir dans un match. Il peut nous apporter de la fraîcheur." Martinez n’a pas dit quels autres joueurs figureraient au coup d’envoi. "Ce sera un mélange de l’équipe et des réservistes de samedi. Mais si je fais confiance à un joueur, c’est avec une idée précise. Je ne vais pas sortir onze noms d’un chapeau. Je déteste cela."

3. "La Russie ne joue pas de qualif…"

Martinez ne s’attend pas à un match facile. "Vu que la Russie organise le Mondial, il ne joue pas de matchs de qualification", dit l’Espagnol. "Et donc, ce genre de matchs n’est pas amical pour eux. Les joueurs doivent se montrer pour être dans la sélection définitive de 23."

4. "Je veux beaucoup de matchs !"

Martinez ne partage donc pas l’avis de Thibaut Courtois. "Des joueurs et entraîneurs fédéraux ont un avis différent à ce sujet", sourit Martinez. "Moi, je veux jouer le plus possible de matchs. Je n’ai déjà pas souvent l’occasion d’avoir mes joueurs ensemble. En tant que coach de club, j’étais de l’autre côté de la barrière. Mais d’expérience, je sais qu’un joueur qui a bien joué en équipe nationale, rentre en club avec un bon sentiment. Dans l’autre cas, il lui faut trois ou quatre jours pour s’en remettre."

5. "Un test pour le Mondial"

Martinez l’a répété plusieurs fois : il attache beaucoup d’importance à la mentalité de ces joueurs, ce soir. "Ce sera bien de voir comment ils vont réagir dans des moments difficiles. Au Mondial, il me faudra des joueurs qui ne baissent pas la tête. Et c’est aussi un bon test pour le Mondial au niveau du voyage et du stade. Je vais apprendre beaucoup !"

Y. T.