Football Anderlecht a été sanctionné par la Pro League. Les sanctions de l’Union belge seront, elles, plus tardives. Et plus sévères.

On n’a pas fini d’en parler, de ce Clasico de la honte, arrêté juste après la demi-heure de jeu par l’arbitre Erik Lambrechts suite aux comportements des fans anderlechtois. Après les faits, c’est l’heure des sanctions.

La première a déjà été annoncée ce samedi. Sur base de son règlement interne initié après le fameux Charleroi-Standard arrêté en décembre 2016, la Pro League va infliger une amende de 50 000 euros au club anderlechtois, comme c’est désormais le cas d’office en cas d’arrêt définitif d’un match. La Pro League continue par ailleurs d’insister sur le fait que les engins pyrotechniques sont dangereux et comportent des risques pour la sécurité de tous sur le terrain et autour de celui-ci.

Mais l’Union belge va également sanctionner le club bruxellois.

(...)