Après le tirage au sort, Anderlecht avait tout de suite songé à se rendre à Sivas deux jours avant la rencontre afin de s’habituer à l’altitude, le stade de Sivasspor se trouvant à 1 400 mètres. Si les Bruxellois ne l’ont pas fait, c’est pour une question de confort. Sivas est en effet à mille lieues des autres villes et hauts lieux touristiques turcs.

Cette ville de 200 000 habitants, située en plein milieu du pays, se trouve en Asie, à 300 kilomètres de la Mer Noire et à seulement 700 kilomètres de la frontière irakienne. Le confort des hôtels de Sivas est limité : le plus bel établissement de la ville n’est en effet qu’un quatre étoiles. Les joueurs y logent mais par précaution, le Sporting d’Anderlecht a emmené avec lui 420 kilos de nourriture, qui sera préparée par le chef du Saint-Guidon, accompagné par deux de ses cuisiniers.

Dès leur arrivée sur le sol turc, certains joueurs s’étaient demandés où ils avaient débarqué : l’aéroport de Sivas, situé au milieu d’arides montagnes, comporte en effet une seule porte d’embarquement, gardée par des employés portant tous un masque à cause de la grippe mexicaine.

Après l’atterrissage, les joueurs furent obligés de remplir une fiche pour certifier qu’ils n’en présentaient aucun symptôme. "C’est de ma faute, j’ai la grippe mexicaine", plaisanta Nicolas Frutos. Marcin Wasilewski, le farceur du groupe, ne put s’empêcher de tousser bruyamment en passant devant les douaniers

Le bus des Anderlechtois rejoignit alors le centre de Sivas, sous escorte policière. Une cinquantaine de supporters et journalistes turcs attendaient l’équipe devant l’hôtel, mais sans aucun signe d’animosité. Après une petite sieste, les joueurs s’en allèrent en début de soirée pour un entraînement dans le stade, qu’ils entamèrent pendant que les appels à la prière retentissaient depuis les mosquées toutes proches.

Demain, ils seront encouragés par cent supporters mauves, dont plusieurs atterrissent à Antalya avant de faire la route de 1 000 kilomètres en voiture Le "kop" mauve paraîtra bien petit à côté des 15 000 supporters turcs. Car malgré le 5-0 de l’aller, le match de ce soir suscite un énorme engouement auprès des fans de Sivasspor.