Dante Bonfim est, comme à son habitude, souriant et détendu. Le Brésilien, du reste, ne manque pas d'arguments percutants pour démontrer que le Standard possède les armes nécessaires pour se qualifier pour les poules de la Coupe de l'Uefa. "Bien sûr que nous sommes capables de ne pas encaisser de but d'Everton. Contre Liverpool, n'avons-nous pas tenu 90 et 118 minutes avant de nous avouer vaincus ? Ce qu'il faut qu'on fasse ce soir, c'est avant tout être intelligent. Nous avons forgé un bon résultat à Goodison Park. Nous devons garder la même organisation, faire bloc. Nous allons essayer de ne pas encaisser et de sortir dès que nous sommes en sa possession pour marquer un but. Mais pour garder le zéro derrière, il faut bien garder la balle devant."

Le Brésilien ne manque pas de jugeote. Ainsi, il sait que les espions anglais ont certainement tiré des leçons de la visite récente d'Anderlecht en bord de Meuse. "Les Bruxellois nous ont embêtés en empêchant Marcos et moi-même de nous exprimer sur les flancs. Je serais ravi que les 'Toffees' fassent de même. 'Momo' (NdlR : Sarr), 'Guchi' (Onyewu) et Aragon (Espinoza) feraient la passe à trois pendant nonante minutes."

Comme ils n'ont quasiment jamais été pressés par les Anderlechtois, le spectateur assisterait à un match fort terne, mais le Standard se qualifierait. "J'aurais adoré être défenseur central contre Anderlecht", précise Dante dont les montées peuvent être percutantes.

Les joueurs d'Everton se montrent confiants. "Cela ne me regarde pas. C'est clair qu'Everton présente une bonne équipe, mais nous sommes également confiants. Nos adversaires ne viennent-ils pas de perdre 2-0 contre Liverpool alors que nous avons tenu par deux fois, pendant le temps réglementaire, les 'Reds' en échec ? Nous ne devons pas laisser croire à nos adversaires que nous allons défendre pendant nonante minutes. Ils doivent juste songer qu'une erreur de concentration de leur part et nous leur plantons un but. La concentration sera primordiale dans ce match."