Dès vendredi soir, en faisant demi-tour sur l'E 19, les Anderlechtois savaient que le bénéfice de leur victoire lors du choc face au Club Bruges serait amoindri au moment de dresser le bilan sur le premier tour. La rencontre de Mons remise pour cause d'intempéries, les élèves de Trond Sollied n'ont, face à Saint-Trond, pas laissé passer l'aubaine de reprendre sept points d'avance au moment de basculer dans 2005. Certes, le Sporting bruxellois devra jouer une rencontre de plus que les Brugeois d'ici la fin du championnat mais, psychologiquement, les Mauves auraient préféré passer les fêtes avec quatre unités de retard. Ce qui aurait été le cas avec un succès au Tondreau. Quatre unités, c'est désormais ce qui sépare Anderlecht de... Charleroi. Solide troisième - et ce, même si La Gantoise récupère les trois du GBA sur tapis vert, ce qui sera certainement le cas -, le club carolo boucle son premier tour avec autant de points que la saison dernière... après 34 journées. Et le voilà désormais tout près d'un Sporting bruxellois qui espère gommer ses frustrations montoises dès ce mercredi soir, lors de la Supercoupe qui l'opposera enfin au vainqueur de la Coupe de Belgique 2004... le Club Bruges! Belle affiche et superbe revanche pour ce dernier match officiel de l'année sur le territoire belge...

Comme les Mauves, les Montois ont regretté le report du match avancé de cette 17e journée. Car, dans le même temps, le Brussels a pris ses distances (8 points) en prenant la mesure d'un Excelsior Mouscron fragilisé par les événements extrasportifs qui secouent le Canonnier. Si le président Detremmerie a garanti la survie du club frontalier, Emilio Ferrera a sans doute permis d'entrevoir celle du club molenbeekois en D 1. Avant de quitter le stade Edmond Machtens? Peut-être. Son avenir se jouera dans les prochaines heures. Comme celui de Franky Van der Elst à Lokeren. Voire peut-être celui de René Vandereycken à Genk...

Si cela va vite bouger du côté des entraîneurs, les mouvements de joueurs vont s'intensifier dans les prochains jours, jusque fin janvier, clôture du mercato d'hiver. Une période qui pourrait s'avérer délicate pour Charleroi ou la Louvière, menacés de perdre des éléments qui ont contribué à leur beau premier tour (Laquait, Klukowski, Ishiaku...). Une période qui sera sans doute à nouveau mouvementée à Sclessin. En laminant Ostende, le Standard n'a pas tout à fait gommé Bilbao, même s'il colle aux... basques de Charleroi, au pied du podium.

© Les Sports 2004