Le Comité du Football Professionnel (CFP), l'organe de l'Union européenne de football (UEFA) qui regroupe des représentants des 11 principales ligues nationales du continent, a pris, mardi, une décision importante en matière de transferts, définissant très clairement les périodes qui seront autorisés tant au niveau international que national.

La première période de transferts débutera dès la fin d'un championnat et prendra fin le 31 août de chaque année. Le second marché sera ouvert du 1er au 31 janvier.

La principale différence avec le règlement de la Fédération internationale est que celui-ci concernera non seulement les transferts internationaux mais également ceux réalisés au sein d'un même pays où il sera désormais impossible d'effectuer un transfert en dehors de ces deux périodes.

L'accord intervenu au sein du CFP doit encore être approuvé par le Comité Exécutif de l'UEFA qui pourra imposer ce règlement à ses 51 membres.

Pedro Tomas, le président de la Ligue espagnole de football, qui préside également le CPF, s'est déclaré très heureux de cet accord. «Il s'agit d'un accord historique », a-t-il déclaré. «Nous croyons qu'il s'agit là d'un pas dans la bonne direction. Ce nouveau règlement doit augmenter la stabilité du football européen ».

Quelques exceptions sont cependant prévues au règlement, comme, par exemple, celles qui prévalent pour le remplacement d'un gardien de but blessé. Pour les pays dont le championnat suit le calendrier de l'année, comme dans le nord-est de l'Europe, la période d'été est fixée du 1er juillet au 31 août, celle d'hiver du 15 décembre au 31 janvier.

Etaient présents à cette réunion des représentants des Ligues nationales de Belgique, d'Espagne, du Danemark, d'Allemagne, d'Angleterre, de France, de Grèce, d'Italie, des Pays-Bas, du Portugal et de Suisse. (BELGA)