Hier un peu après 18 h, Dick Advocaat a donné son accord à l’Union Belge pour reprendre, avec effet immédiat, les Diables Rouges en place. Mardi, il tiendra normalement une conférence de presse à la Maison de Verre. Le 1 er octobre, il communiquera sa sélection pour Belgique - Turquie (10/10) et Estonie - Belgique (14/10). Le 5 ou le 6 octobre, il réunira pour la première fois son groupe. Avec quel staff médical ? Il reste quinze jours à l’UB pour trouver une solution à ce sujet. Et avec quels adjoints ? Bert Van Lingen, son "T2", a rencontré jeudi dernier les représentants de l’UB. Il a émis l’un ou l’autre détails à modifier à son contrat mais il paraphera bien son document sous peu pour seconder Advocaat dès le 1 er octobre. Le 2 e adjoint, qui doit être bilingue et qui est souhaité d’origine francophone, n’est pas encore désigné. Le "Petit Général" n’a pas encore rendu sa première sélection effectuée dans la liste des diplômés de la Pro Licence belge qu’il a reçue. "Sa venue est une bonne nouvelle pour tout le monde. Du public aux journalistes en passant par l’Union Belge et les joueurs. Elle répond à tous ceux qui étaient encore dubitatifs sur sa venue" , commente Jean-Marie Philips. Le Néerlandais, pour preuve de son envie, a effectué un geste financier considérable. Il touchera, pour les trois mois supplémentaires, bien moins que le quart (150 000 euros) de son salaire annuel. Il ne toucherait que 25 000 à 30 000 euros. Le Batave a posé le geste attendu. Il est attendu comme le sauveur. Il doit initier la révolution, jouer au leader et remettre de l’ordre au sein des Diables. Il aurait bien besoin, pour l’épauler comme pour le contrôler, d’un interlocuteur puissant issu de notre football.