A près d'un an de la Coupe du monde, le scandale des matches truqués a pris mercredi une nouvelle ampleur, 25 personnes, dont 4 arbitres et 14 joueurs, étant désormais soupçonnées de manipulation de rencontres de Bundesliga et de Coupe d'Allemagne. Les noms des arbitres Jürgen Jansen, Felix Zwayer et Dominik Marks sont venus s'ajouter à ceux des instigateurs présumés de paris truqués, les frères croates Milan, Ante et Filip S., placés samedi en détention provisoire, et de l'arbitre Robert Hoyzer, à l'origine des révélations, dans la liste des 25 suspects publiée mercredi par le Parquet de Berlin.

Les suspects restants sont «plusieurs personnes de l'entourage des frères S., parmi lesquelles un conseiller d'arbitre» dont le nom n'est pas précisé, ainsi que 14 joueurs non cités «des équipes de 2e et 3e divisions LR Ahlen, Chemnitzer FC, Energie Cottbus, Dynamo Dresde, Kickers Offenbach et SC Paderborn, ainsi qu'un joueur récemment transféré d'Energie Cottbus à Alemania Aix-la-Chapelle», ajoute-t-on de même source. Les suspects sont soupçonnés d'escroquerie organisée ou de complicité, et «d'avoir manipulé au moins 10 matches de 1re , 2e et 3e divisions, ainsi que de la Coupe d'Allemagne en 2004», a précisé le Parquet. Des éléments de preuves ont été saisis au cours de perquisitions mercredi matin aux bureaux et domiciles de 19 d'entre eux.

Préjudices de 2,44 millions d'€

Cette nouvelle opération, pour laquelle plus de 150 policiers ont été mobilisés dans toute l'Allemagne, fait suite à celle de vendredi, quand la police s'était notamment intéressée à un rendez-vous de parieurs, le Café King, dans le quartier berlinois de Charlottenburg, et avait interpellé les trois frères croates. L'enquête porte sur des «préjudices qui se chiffrent en millions» d'euros, alors que près de 2,44 millions d'avoirs ont été saisis chez les frères S., selon le Parquet.

De tous les arbitres suspectés, Jürgen Jansen est le seul à avoir régulièrement arbitré depuis 1993 de nombreux matches de Bundesliga, de Coupe d'Europe et des matches internationaux. Après un premier démenti lundi, son avocat a annoncé mercredi étudier les moyens de contester juridiquement la perquisition. De son côté, Dominik Marks a annoncé qu'il allait livrer toutes les informations sur ses revenus et son patrimoine au Parquet d'ici à la fin de la semaine, afin de prouver que les «accusations de tiers (à son encontre) sont fausses».

Mercredi, le Parquet s'est enfin résolu à accorder à la Fédération allemande de football (DFB) le droit de regard dans les dossiers d'instruction. L'annonce de l'étendue de l'enquête porte un coup dur à la crédibilité de la DFB, qui avait au départ parlé d'un «cas isolé» à propos de Robert Hoyzer, qui a reconnu quatre manipulations et livré toute une série de noms à la justice.

Certains matches rejoués?

L'affaire risque aussi de susciter un véritable casse-tête aux organisateurs des championnats, qui pourraient être amenés à faire rejouer certains matches contestés. Par ailleurs, «tous les arbitres dont les noms sont actuellement cités seront suspendus. Et ce quel que soit le temps qu'il faudra pour clarifier l'affaire», a promis Manfred Amarell, un responsable des arbitres à la DFB, dans un entretien au quotidien «Koelner Stadt Anzeiger».

Déjà, Jansen avait été remplacé à la dernière minute alors qu'il s'apprêtait à officier dimanche pour un match de la 19e journée de Bundesliga entre le Werder Brême et Rostock.

© Les Sports 2005