Ils ont surtout servi à préparer les prochains matches de Ligue des Nations, en fin de semaine, avec dans certains cas, comme pour l'Allemagne, des effectifs très rajeunis. Le résultat le plus significatif est venu de Saint-Denis, grâce notamment à un doublé d'Olivier Giroud, pour sa 100e sélection en Bleu, au premier but, superbe, du benjamin Eduardo Camavinga, 17 ans, et à deux derniers buts, pour la route, de Kylian Mbappé et Antoine Griezmann. Les Ukrainiens ont aligné plusieurs éléments évoluant en Jupiler Pro League (Malinovsky et Mykhaylichenko en 1re mi-temps, Sobol en seconde et Makarenko pendant les 62 premières minutes).

Allemagne-Turquie a permis à Joachim Low de faire tourner son effectif, autour d'un capitaine-buteur venu du Paris SG, Julian Draxler, qui a ouvert le score. Mais les jeunes Allemands, s'ils ont mené trois fois, ont été rejoints trois fois par les Turcs, la dernière après quatre minutes d'arrêts de jeu sur cinq.

Portugal-Espagne, qui marquait le retour des supporters de la Seleção de Cristiano Ronaldo en tribunes, malgré le Covid-19, a accouché d'un petit match nul, sans but et donc sans grand enthousiasme.

Parmi les autres prétendants au titre lors du prochain Euro (11 juin-11 juillet 2021), l'Italie de Roberto Mancini, qui recevait la modeste Moldavie, a fait travailler ses attaquants: 6-0, dont deux buts d'El Shaarawy. La Pologne n'a pas eu besoin de Robert Lewandowski, l'insatiable buteur du Bayern Munich, pour disposer 5-1 de la Finlande, adversaire de la Belgique à l'Euro en juin prochain avec Uronen présent en seconde période. C'est Kamil Grosicki, le buteur de WBA auteur d'un triplé en première période, qui en a profité pour briller.

Le Danemark, adversaire des Diables Rouges en Ligue des Nations et au prochain Euro, avec Maehle auteur du 3e but, a dominé 4-0 les Féroé. Quant aux vice-champions du monde croates, qui venaient d'encaisser huit buts en deux matchs, face au Portugal (4-1) et à la France (4-2), ils sont allés se rassurer avec la manière en Suisse (1-2), après avoir pourtant été menés 1-0. Chypre, entraîné par Johan Walem, s'est incliné 1-2 face à la République tchèque. La seule grande surprise de la soirée est venue des Pays-Bas, battus à domicile pour la deuxième fois d'affilée, par le Mexique (0-1), après leur revers de septembre face à l'Italie, sur le même score.