Anderlecht et l'Olympiacos sont retournés dos à dos au vestiaire. Après une demi-heure insipide, marquée par un demi-occasion pour les Grecs, le match s'emballait avec une opportunité en or pour les Athéniens. Mais Saviola loupait le cadre sur son flanc gauche.

Qu'à cela ne tienne, l'Argentin remettait ça et profitait d'une erreur défensive pour ajuster Proto. Touchés, mais pas coulés, les Anderlechtois égalisaient grâce à Sacha kljestan. L'Américain bénéficiait d'un gros travail de Najar et d'un assist de Gillet pour inscrire ce but.

En fin de première mi-temps, le Sporting était à deux doigts de se prendre un 2e but, mais le tir de Campbell était un rien trop croisé pour tromper un Silvio Proto qui était battu.

En 2e période, Silvio Proto sortait le grand jeu en arrêtant deux penalties. Le premier résultait d'une faute de main de Cheikhou Kouyaté, qui était exclu pour un 2e carton jaune. Mais Saviola tirait trop dans le centre et Silvio Proto repoussait. Las, cela n'empêchait par l'énième nouveau Maradona de doubler la mise à la 58e, de nouveau sur un contre chanceux.

A la 71e, Fabrice N'Sakala commettait la faute, concédant un nouveau penalty. Une fois de plus, Silvio Proto arrêtait le tir, et stoppait un nouveau ballon chaud. A la 88e, N'Sakala était carrément exclu pour une 2e carton jaune. En fin de match, cela tournait à la bérézina pour les Mauves, qui se retrouvait à 8 après une exclusion sévère de Proto. Mitrovic prenait la place du keeper, mais ne pouvait repousser le tir de Dominguez.

Malgré de l'envie, Anderlecht ne pouvait donc conclure sa campagne européenne par une note positive. Au contraire...


La rencontre Galatasaray - Juventus Turin reportée à mercredi soir en raison d'une tempête de neige

La rencontre de Ligue des champions opposant mardi soir Galatasaray à la Juventus Turin, interrompue en première période en raison d'une violente tempête de neige, a été reportée à mercredi soir, a décidé l'arbitre de la rencontre.

L'arbitre Perdo Proença avait décidé de suspendre la partie à la 34e minute alors que les deux équipes étaient à égalité 0 à 0.

La partie se déroulait alors sur un terrarin entièrement blanchi par la neige et le grésil, qui tombaient en abondance sur la mégapole turque depuis le début de la soirée.