Anderlecht, qui figurait dans le premier chapeau vendredi à Monaco lors du tirage au sort des groupes de l'Europa League, pouvait espérer affronter des adversaires à sa portée. Ce qui est du reste le cas puisque l'AEK Athènes, sorti du chapeau 2, ne lui avait pris qu'un point (3-0 et 1-1) la... saison passée.

Le Lokomotiv Moscou, issu du chapeau 3, est peut-être plus redoutable, du moins si l'on se réfère à la mémorable raclée, 1-5, subie au Stade Constant Vanden Stock le 24 octobre 2001 (aller 1-1 le jour encore plus inoubliable de l'effondrement des tours de Ground Zero).

Sturm Graz, tiré du chapeau 4, est effectivement le parent pauvre du Groupe L. Le Sporting peut dès lors espérer atteindre les 1/16-èmes de finale comme l'année dernière.

Le Standard, vice-champion de Belgique et tenant de la Coupe, versé dans le Groupe B, s'attendait donc à tomber sur un "gros". Il s'agit en l'occurrence du FC Copenhague, huitième de finaliste contre Chelsea (0-2, 0-0) la saison passée en Ligue des Champions, mais malgré tout à la portée des Rouches, visiblement proches de leur vitesse de croisière à en juger par leur démonstration (1-3) de jeudi à Helsingborg. Ici également, l'adversaire du chapeau 3, Hanovre, surprenant 4-ème de la Bundesliga la saison dernière, et actuel coleader avec le Borussia Mönchengladbach après 3 journées, sera peut-être le plus coriace.

Les Ukrainiens de Vorskla Poltava, qui n'avaient pas fait le poids contre Anderlecht (deux fois 2-0) en 1997-1998, complètent le Groupe B.

Le FC Brugeois hérite lui du Sporting Braga, finaliste contre le FC Porto (0-1) de la dernière édition, et tombeur du Standard (3-0, 1-1) en 2009, dans le Groupe H, sans doute le plus difficile pour un club belge.

Même si Birmingham évolue aujourd'hui dans le championship anglais et n'y occupe que la... 18-ème place (sur 24), en ayant toutefois joué un match de moins. Mais ce n'est pas n'importe quelle équipe de D2, vu qu'elle a remporté la Coupe de la Ligue contre Arsenal (2-1) la saison dernière, avant de chuter à l'étage inférieur.

Les Slovènes de Maribor qui complètent le groupe ne sont certainement pas à négliger. Ils viennent en effet de s'offrir le scalp des Glasgow Rangers (2-1, 1-1), dont rêvait Roland Juhasz, en barrages. Et il ne s'agissait pas de leur premier exploit sur la scène européenne. Genk et Lyon figurent ainsi notamment parmi leurs autres victimes.

Première journée le jeudi 15 septembre. Les deux premiers de chacun des douze groupes accèdent aux 1/16-èmes de finale (16 et 23 février 2012).