Hugo Broos est-il friand de statistiques? Si c'est le cas, le succès remporté samedi par Anderlecht sur la pelouse de son éternel rival est, peut-être, déjà de nature à le rassurer sur la clause la plus importante de son contrat: ramener au plus vite le Sporting sur le chemin du... titre! Ces dix dernières années, trois fois déjà, effectivement, Anderlecht a comptabilisé, après trois journées de compétition, le maximum des points distribués. Et, les trois fois, les Bruxellois ont bouclé le championnat en s'emparant des lauriers du champion. On remarquera que le Club Brugeois, lui, réussit pour la quatrième année de suite à présenter un bilan de neuf points après trois journées de compétition. Mais là, cette vérité chiffrée ne fera sans doute pas plaisir aux Brugeois, puisque les trois fois précédentes ils ont terminé le championnat à la... deuxième place! Et le Standard? Que doit-il penser, lui, des chiffres qui accompagnent son actuelle misère morale? Son dernier départ aussi catastrophique remonte à la saison 97-98. Une saison que les Liégeois avaient terminée en neuvième position. Mais tout espoir de rétablissement ne doit pas être perdu du côté de Sclessin, surtout si on se remémore l'incroyable parcours, la saison dernière, de Mouscron, sanctionné d'un... zéro sur quinze après cinq journées et qui allait, quand même, finir par décrocher la sixième place du classement final. C'est tout le mal qu'on souhaite à Robert Waseige et à ses joueurs dont il est important, effectivement, qu'ils puissent vite revenir dans la course au titre pour éviter qu'Anderlecht ne fasse trop vite seul la course en tête, surtout si, comme on l'imagine, Bruges et Genk, pour peu qu'ils atteignent cette semaine la phase finale de la Ligue des Champions, décrochent le bon wagon pour cause de surcharge de travail.

© La Libre Belgique 2002