© Belga

Football

Anderlecht chasse-t-il les records?

MICHEL DUBOIS

Publié le - Mis à jour le

ÉCLAIRAGE

Dix points d'avance, après notamment neuf succès d'affilée hors de ses bases: si le Sporting d'Anderlecht ne chasse pas les records, ceux-ci s'imposeront peut-être naturellement à lui au fil du temps, faute d'une opposition suffisamment consistante pour battre en brèche son évidente suprématie. Comme Bruges la saison dernière, le Sporting façonné par Hugo Broos entretient sa vigilance de semaine en semaine en feignant de croire qu'il peut encore être rattrapé. Ce soir contre La Gantoise, après une ovation à Dindane, son public incitera vivement les équipiers du Soulier d'Or à éprouver les réflexes consommés d'Herpoel, un ancien gardien de la maison mauve. Vainqueur attendu d'un adversaire trop anonyme cette saison, Anderlecht ne comblera toujours pas son «déficit» de points à domicile.

Les deux extrêmes du classement recèlent curieusement, avec Saint-Trond, la même particularité statistique: Anderlecht et Charleroi ont tous deux glané plus de points en déplacement que dans leur fief. Avec, pour le Sporting de l'ex-Mambourg, une nuance importante: il a disputé deux matches de plus à l'extérieur. Le Standard en a joué deux de moins mais il incarne, après Anderlecht, la formation qui se comporte le mieux loin de ses bases. Le constat est intéressant dans la mesure où le club de Sclessin, toujours actif sur le marché des transferts, doit encore se déplacer à Genk et à Bruges. Il trouvera sûrement l'occasion, ce soir à Daknam face au Lokeren nouvelle version (avec options) 2004, d'exalter sa belle aptitude à affliger ses hôtes. D'un vigoureux coup de talon assené au Staaienveld, le Sporting waeslandien s'est déjà extirpé de l'extrême bas du tableau. Il entend fermement confirmer devant son quarteron de fidèles les prémices de son redressement. Le Racing Genk a retrouvé le Standard en point de mire. Il entend vite fondre sur lui. Il se rend à Charleroi pour étayer ses arguments de candidat à la deuxième place. Les Carolorégiens n'ont pas tremblé devant le Standard avant la Noël: ils ne frémiront pas devant des Limbourgeois toujours friables à l'extérieur. Le décrochage, peut-être irrémédiable, le menace en cas d'échec. Surtout si Mons, en plein renouveau, taille des croupières à un Mouscron encore tout marri de sa mésaventure à Sclessin.

© Les Sports 2004

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous