Anderlecht a montré deux visages hier soir face à La Gantoise. Le premier fut loin d'être séduisant. Mais après avoir inscrit deux buts sur leurs premières véritables opportunités, les Mauves ont évolué dans un registre nettement meilleur. Pour Georges Leekens, mis sous pression par ses dirigeants avant la rencontre, la situation ne s'améliore pas. Franky Vercauteren, soucieux d'aligner une formation au tempérament offensif, avait opté pour une défense à trois et une ligne offensive composée de trois éléments. Le mentor anderlechtois se privait volontairement d'un récupérateur pur en confiant l'axe de l'entrejeu à Goor et Zetterberg.

Le début de rencontre fut loin d'être celui espéré par les supporters mauves: les Gantois évoluaient haut et gênaient considérablement le Sporting. À la 7e, Boussoufa, profitant d'une passe approximative de Zetterberg, enroulait une frappe qui venait flirter avec le poteau gauche de Proto. Les hommes de Georges Leekens se montraient à nouveau dangereux à la 21e sur une audacieuse tentative lointaine de Vrancken. Au fil des minutes, les Anderlechtois rentraient dans le match et prenaient le contrôle des échanges mais peinaient pour inquiéter Herpoel. Il fallut patienter jusqu'à la 44e minute pour voir la première occasion dangereuse des Mauves... et leur premier but. Juhasz, qui a pleinement saisi sa chance hier soir, plaçait sur coup franc sa reprise de la tête sur le poteau mais Tihinen, qui avait bien suivi, donnait l'avance aux Bruxellois. Visiblement, il fallait que les défenseurs anderlechtois s'en mêlent pour débloquer la situation!

Le Sporting n'attendit pas longtemps pour faire le break: juste avant que M. Temmink ne renvoie les 22 acteurs au vestiaire, Tihinen lançait Deschacht, dont le centre était victorieusement repris par Mpenza. Mbo exultait: il venait de donner la meilleure réponse à ses détracteurs, qui avaient mis en exergue son manque d'efficacité ces dernières semaines.

Dès l'entame de la seconde période, Anderlecht, libéré par ses deux buts, évoluait en confiance et ne connaissait plus les difficultés à faire le jeu éprouvées en début de rencontre. Sur un coup franc bien placé, Zetterberg envoyait le ballon en pleine lucarne mais Herpoel se montrait attentif.

Les Sportingman allaient définitivement asseoir leur succès à la 63e: Mpenza ponctuait un joli mouvement et plantait sa 2e rose de la soirée. Le Mbo du début de saion est-il de retour? Il paraissait dans tous les cas bien plus affûté que Jestrovic, que Vercauteren remplaça à 2-0 ar Zewlakow pour protéger le résultat. Dominic Foley passa tout près de ramener un peu de suspense dans la rencontre mais son envoi heurtait le poteau. Dans les dernières minutes, le Sporting manqua par trois fois d'alourdir la marque. Tout d'abord par Iachtchouk qui se heurta à Herpoel après une combinaison avec Wilhelmsson. Ensuite par Deschacht qui arrivait un rien trop court pour conclure et enfin Goor qui frappait sur le portier gantois.

ANDERLECHT 3 LA GANTOISE 0

ANDERLECHT: Proto; Juhasz, Kompany, Tihinen; Vanden Borre (77e Baseggio), Goor, Zetterberg, Deschacht; Wilhelmsson, Jestrovic (61e Zewlakow), Mpenza (83e Iachtchouk).

LA GANTOISE: Herpoel; Laybutt, Mamouni, Lombaerts; Martens, Vrancken, De Beule (73e Mladenovic), Hakonsen, Boussoufa; Datti (46e Cooreman), Foley.

ARBITRE: M. Temmink (P-B).

AVERTISSEMENTS: Lombaerts, De Beule, Vanden Borre, Jestrovic.

LES BUTS: 44e Tihinen (1-0), 45e+ 2 et 63e Mpenza (3-0).

© Les Sports 2005