Le championnat reprend ses droits, après une semaine qui aura été marquée par un nouveau désastre pour le football belge, mercredi à Lokeren, et la Coupe de Belgique, dont Anderlecht a été le héros malgré lui, en s'inclinant aux tirs au but face à la lanterne rouge de la D2. Autrement dit deux des quatre objectifs avoués (la qualification pour la Ligue des Champions, atteindre les 1/8-èmes de finales ou à la rigueur la Coupe de l'UEFA, le championnat et la Coupe de Belgique) du Sporting, ainsi qu'une bonne partie de sa crédibilité, se sont déjà évaporés dans le ciel du Astrid, à plus d'un mois de Noël. Et de bien triste façon, même si un exploit pour l'honneur (et l'image du club en Belgique et à l'étranger) contre Chelsea, mercredi prochain, reste possible.

En attendant le 3-0 à Liverpool, certes tenant du titre, mais seulement 12-ème du championnat d'Angleterre, et surtout l'élimination contre Geel, constituent des pages noires à joindre au dossier de Frankie Vercauteren, qui n'est évidemment pas le seul responsable. Il n'empêche que même si beaucoup de choses ont effectivement changé sous son règne, le jeu d'Anderlecht séduit trop rarement. La «clientèle » risque d'ailleurs de le faire savoir. Celà dit ce sont surtout les points qui compteront dimanche (18h00) à Westerlo, 6-ème grâce à un excellent début de championnat, et ou les mauves ont déjà subi quelques «raclées » mémorables par le passé. Ceux-ci ont pourtant intérêt à s'imposer au Kuipje, d'autant que le Standard, leader avec deux points d'avance (31-29), n'a pas encore gagné (sans Oguchi Onyewu, suspendu), samedi au Stade Edmond Machtens, ou le Brussels a déjà fait la fête contre Bruges (1-1), Anderlecht (1-1) et Genk (1-0) cette saison.

Il est à peine exagéré de dire que le public bruxellois s'amuse mieux avenue Charles Malis, que rue Theo Verbeeck. Mais il est vrai que ce n'est pas le même... Les habitués du Daknam ne sont cependant pas à plaindre non plus, puisque c'est la 3-ème place du championnat, actuellement occupée par Lokeren, qui sera en jeu samedi soir à l'occasion du match contre Zulte-Waregem, 4-ème à 1 point (24-23), dont personne n'aurait imaginé il y a trois mois, que ce serait la tête d'affiche de la 14-ème journée. En fond de cale le Lierse (8 pts) du nouvel entraîneur, René Trost, risque de rester scotché tout au bas de l'échelle, du moins si Genk (7-ème, 20 points) entend vraiment jouer les premiers rôles dans cette compétition. Auquel cas une défaite ou même un nul au Lisp, l'éloignerait sensiblement de cet objectif. Saint-Trond, 13-ème avec 13 points, peut se mettre à l'abri en battant le GBA (17-ème, 9 pts), qui a cependant balayé le Lierse (4-0) lors de la journée précédente. Enfin La Louvière (16-ème, 13 points) , quoique transfigurée par Gilbert Bodart, n'aura évidemment pas la partie belle à Bruges (5-ème, 22 pts), que tout incite à laver l'affront de Zulte-Waregem (2-1) à grandes eaux, avant de s'en aller défier la Juventus, dont la 2-ème place dans le Groupe A de la Ligue des Champions n'est pas encore hors de portée...

- Le programme de la 14-ème journée

- samedi (20h00)

Saint-Trond - GBA

Beveren - Cercle de Bruges

FC Brugeois - La Louvière

Lokeren - Zulte-Waregem

FC Brussels - Standard

RSC Charleroi - La Gantoise (18h00)

- dimanche (15h00)

Roulers - Mouscron

Westerlo - Anderlecht (18h00)

Lierse - Genk (20h00)