Il y a eu peu de buts lors de cette journée de championnat sauf à Anderlecht où les champions de Belgique n'ont fait qu'une bouchée du Lierse (5-1). Mois de chance pour l'autre club bruxellois, battu 2-0 au Beerschot. Charleroi a émergé dans les dernières minutes à Mons alors que les deux derniers n'ont pu se départager. Ce dimanche, le Standard a remporté sa première victoire de la saison devant ses supporters.

Après la prestation pas vraiment convaincante de ses joueurs à Valence, Hugo Broos avait annoncé quelques remaniements dans son équipe. Hormis Zitka, qui payait au pris fort son erreur au grand plaisir de Peersman qui n'attendait que ça, c'est Baseggio qui a fait les frais de la défaite en Ligue des Champions. Sur le terrain, il était remplacé par Zetterberg qui recevait enfin sa chance et portait le brassard de capitaine.

Le Suédois n'a pas été ingrat puisque après 24 minutes, il déflorait la marque d'un but très agréable pour les yeux. Les Lierrois étaient bien organisés mais le verrou avait sauté et un but de Mpenza juste avant la pause mettait les Anderlechtois à l'abri d'une mauvaise surprise. Mitu relançait le suspense mais pas pour longtemps puisque Jestrovic a fait parler la poudre deux fois (dont une sur penalty) avant que Dindane ne fixe les chiffres à 5-1.

Le Brussels se déplaçait au Germinal Beerschot et a vécu un scénario similaire à celui de la semaine précédente contre Westerlo. Peu percutant, il a été sorti du match lors de l'exclusion d'un des pions majeurs de son arrière-garde. Auteur de quelques beaux arrêts, Nijs a dû sauver les meubles de la main en dehors de son rectangle et s'est vu montrer le chemin des vestiaires par l'arbitre. De l'autre côté, Snelders, qui rêvait de prendre une revanche sur les supporters anversois qui lui ont rendu la vie impossible, n'a pas été convaincant et Emilio Ferrera l'a remplacé à la mi-temps.

Réduits à dix, les coalisés n'ont plus eu droit au chapitre et une erreur de la défense centrale sur un coup de pied arrêté permit à Cadu d'ouvrir le score. Le Brésilien a doublé la marque, jetant aux oubliettes toute possibilité de surprise. Et un coup franc de Bruno sur la latte n'était qu'un éclair dans la grisaille. Cette défaite n'était pas le meilleur moyen de se donner de l'air avant de recevoir Bruges qui a toujours brillé au stade Machtens.

Ce dimanche, le Standard espérait enfin s'imposer à Sclessin et a d'emblée mis Lokeren sous pression afin d'y parvenir. Ca a payé puisqu'à la neuvième minute, Bangoura propulsait un centre précis de Léonard au fond des filets. Les Waaslandiens n'étaient pas en reste mais Baldvinsson, Tailson et Hendrikx ont manqué de lucidité au moment de conclure. Runje n'a pas davantage dû craindre de se retourner en deuxième mi-temps, c'est au contraire Bangoura qui a failli marquer son deuxième but de la journée mais son envoi à heurté le montant.

Après des débuts ratés, Sergio Conceiçao a cette fois montré son vrai niveau, au plus grand plaisir des supporters du Standard. S'il regrettait que son équipe ne se soit pas mise à l'abri plus tôt, il a aussi été très élogieux envers le football belge en déclarant : “J'ai joué en Italie et dans les meilleurs clubs du monde. Et c'est la raison pour laquelle j'insiste pour dire que la Belgique a une première division forte et compétitive, contrairement à ce que l'on pense dans les autres pays d'Europe.”

En soirée, le derby Brugeois a tourné court à l'avantage du Club. S'il n'a ouvert le score qu'en fin de première mi-temps grâce à une reprise de la tête de Lange sur un centre de Cornelis. Ceh, sur coup franc puis penalty, a donné une avance à ses équipiers avant que Cornelis n'inscrive une superbe reprise de volée et que le jeune Van Tornhout ne fixe les chiffres à 5-0.

Le derby hennuyer entre Mons et Charleroi a montré le visage de Sergio Brio qui lui a valu de nombreuses critiques la saison dernière : sévérité extrême et jeu défensif à outrance. Il y eut d'abord la mise à l'écart d'Olivier Suray qui n'était ni sur le terrain ni sur le banc parce qu'il avait... mangé une tartine au choco une heure et demie avant le match ! En première mi-temps, Datti (tir sur la transversale) et Goussé ont été les plus dangereux.

Mais après la pause, le ballon était de plus en plus souvent dans les parages de Jimmy Schmidt. Et on sentait le but visiteur venir. Bien servi par Cacciatore, Oulmers inscrivit le seul but du match, offrant une nouvelle victoire à l'extérieur aux Carolos. Souvent battus dans les dernières minutes la saison dernière, les hommes de Jacky Matthijssen ont cette fois exploité la fin de match à leur compte et pris des points qui auront leur importance au décompte final.

Rien à craindre cependant pour les deux formations hennuyères puisqu'en bas de classement, Saint-Trond et Ostende sont à la traîne. Les deux formations se rencontraient ce samedi soir mais ne sont pas parvenues à se départager et aucune d'entre elles n'a donc pris un important bol d'air. Les Trudonnaires ont exercé une pression très intense en première mi-temps mais elle n'a pas vraiment engendré d'occasions dangereuses. Après l'exclusion de Diabaté pour l'équipe locale, c'est Ostende qui a dominé la rencontre mais là non plus, aucun but à signaler.

Le duel entre Westerlo et Genk a été plus riche en occasions mais le résultat fut le même : 0-0. Genk a dominé mais Westerlo a résisté et finalement, les deux équipes ont perdu deux points. Enfin, Gand est allé s'imposer 1-2 à Beveren. Ce sont les Waaslandiens qui ont ouvert la marque mais des Gantois rusés ont bien profité d'une erreur dans la défense et d'une phase bien répétée à l'entraînement pour prendre l'avance avant de fermer la porte.