Entretien

Bien sûr, tout ne fut pas parfait lors de la répétition générale du Sporting face à la Genoa, soldée par un match nul (1-1). Mais dans l’ensemble, après une préparation en dents de scie, la prestation mauve a été plutôt rassurante, avant le match contre Sivasspor où aucune erreur ne sera permise. Maître à jouer d’Anderlecht, Boussoufa fait le point.

Mbark, Anderlecht est-il prêt pour affronter Sivasspor ?

C’est difficile à dire sur un match, mais il est évident que notre prestation contre la Genoa a gonflé notre moral. Nous avons développé un bon football et nous nous sommes créé beaucoup d’occasions. On se sent en confiance. On a réussi à contrôler le match face à une équipe de Serie A, ce n’est pas rien. Mais cela ne nous donne bien sûr aucune garantie pour le duel face aux Turcs.

La semaine dernière, vous aviez souligné les "erreurs mortelles" de la défense anderlechtoise. Vendredi, elle a encore encaissé sur la seule occasion italienne...

Mais cette fois, on ne peut pointer personne du doigt. Et puis si on ne fait jamais d’erreur, on ne prend jamais de but ! Contre la Genoa, la défense s’est montrée rassurante et elle n’a presque rien lâché.

Quel serait le score idéal demain ?

C’est simplement de marquer le plus de buts possibles, sans en prendre. J’avoue que je ne sais pas grand-chose sur Sivasspor, mais nous allons en apprendre plus dans les heures qui viennent. Tout ce qu’on sait, c’est que ce sera un déplacement très délicat. Voilà pourquoi nous devons déjà faire la différence à Anderlecht.

C'était votre deuxième match depuis votre fracture de la mâchoire. Evoluez-vous avec une certaine retenue sur le terrain ?

Non, je n’ai plus peur du tout et je vais pleinement dans les duels. Heureusement, je n’ai pas pris de coup à cet endroit-là. Physiquement, ça va bien, mais j’avoue que lors des vingt dernières minutes vendredi, j’ai un peu levé le pied, car j’avais déjà Sivasspor en tête.