Le transfert de Cristian Gustavo Leiva (28 ans, 1 m81) à Anderlecht n'est plus qu'une question de détails. Lundi prochain, il prendra l'avion pour Bruxelles, où il passera des tests physiques pour ensuite signer son contrat de trois ans avec une option pour une année supplémentaire avec le club du Parc Astrid. Coût du transfert: un peu moins d'1 million d'€.

Après avoir assisté à Anderlecht - Standard, il retournera dans son pays pour aider son club - Club Atletico Banfield, promu de D 2 récemment et 15 éme sur 20 équipes aujourd'hui - à éviter la relégation. En juillet, il reviendra avec Elizabeth (son épouse) et Nadia (sa petite fille de quatre ans).

Je pensais au Mexique

Leiva est très enthousiaste à l'idée de rejoindre Anderlecht. «Je ne suis pas nerveux mais un peu tendu, dit-il. J'attends beaucoup de mon transfert et j'espère qu'il se réalisera. C'est un rêve de défendre les couleurs du Sporting. Je suis très ambitieux et je veux gagner des prix.»

Le milieu récupérateur de Banfield est surpris d'avoir séduit les scouts d'Anderlecht. «Je ne pensais pas jouer un jour en Europe. J'ai déjà évolué au Mexique, à Cruz Azul. J'espérais retourner au Mexique ou décrocher un transfert vers un grand club argentin, jusqu'au moment où Anderlecht m'a fait une proposition. J'ignorais que le club me suivait depuis l'année passée. Je n'ai pas dû réfléchir deux fois avant de dire oui. C'est un pas très important pour moi. Non seulement, je m'améliorerai sportivement, mais aussi financièrement.»

La nouvelle politique d'Anderlecht est de transférer des joueurs qui ont faim, qui veulent se dépenser sur un terrain et s'adapter à la Belgique hors de la pelouse. Leiva semble répondre à ces critères.

«Je m'informe de plus en plus sur le football belge. Le manager (NdlR: Herman Van Holsbeeck) m'avait déjà parlé du pays, du club et des coutumes. Apparemment, Anderlecht est le club le plus important en Belgique, comme Boca Juniors en Argentine. J'ai appris que cela fait presque deux ans qu'Anderlecht n'a plus été champion, mais que le club se bat toujours jusqu'à la fin pour le titre. Maintenant, Frutos s'est blessé au moment où le club filait vers le titre. Vous voyez que je suis cela de près. J'ai demandé le numéro de téléphone de Nico. Je vais l'appeler avant de partir. C'est un grand avantage qu'il soit déjà là, il va pouvoir m'aider.»

De bons terrains

Leiva croit être l'homme que le Sporting cherche. «J'ai entendu que le rythme de jeu est assez élevé en Belgique et que les terrains sont beaux. C'est ce que j'aime bien. Je vais rechercher les espaces et essayer de garder le ballon, ce qui est ma grande qualité. Ce sera plus facile pour moi de m'adapter à votre football que pour un joueur belge qui irait en Argentine. Je joue avec beaucoup d'engagement, j'ai une bonne maîtrise du ballon, je parle beaucoup et j'ai une mentalité de vainqueur. J'ai une grande responsabilité à Banfield, elle sera multipliée par trois à Anderlecht. Je veux réussir, pour que le foot argentin fasse bonne figure chez vous.»

Le prochain transfert argentin d'Anderlecht semble en tout cas pousser Yves Vanderhaeghe vers la sortie. A moins que le titre de champion de Belgique ne vienne au secours du Roularien, comme l'avait laissé entendre Herman Van Holsbeeck...

© Les Sports 2006