ÉCLAIRAGE

Le championnat n'est plus un roc inébranlable. Il n'est plus régi par des règles strictes et immuables: il s'effrite de l'intérieur. Tolérée au-delà du raisonnable, la farce lommeloise irrite à juste titre notre élite. Elle décrédibilise une compétition que la saga malinoise, pour émouvante et humainement réconfortante qu'elle fût, avait déjà fragilisée.

Les trop nombreuses volte-face campinoises n'affectent, très heureusement, pas fondamentalement un classement que l'intransigeance anderlechtoise retrouvée, accentuée par le brusque effondrement du Lierse et le faux pas blâmable de Lokeren à Charleroi, ont clarifié. Si, mardi, le liquidateur limbourgeois confirme que Lommel achèvera tout de même la saison, seul Charleroi, toujours en position de descendant, devra encore surveiller quelque peu ses arrières!

A cinq journées de la fin et en dépit de son très large avantage au classement, le Club Bruges ignore toujours quand il pourra sabrer le champagne d'une consécration qui, pourtant, lui a été promise il y a longtemps. A l'aube de cette trentième journée de nouveau amputée d'une rencontre, il restait tributaire du résultat d'Anderlecht et, éventuellement, du bon vouloir de Lommel.

Seule certitude: en aucun cas, le Club ne pouvait célébrer le douzième titre de son histoire hier soir. Mais la conjonction de son résultat au Lierse et de la performance d'Anderlecht à Lokeren, dimanche soir, peut précipiter son couronnement.

Le Sporting le différera d'une semaine au moins s'il réalise un résultat identique ou supérieur à celui du Club. Les Anderlechtois ont, aujourd'hui, accepté l'hégémonie brugeoise. Ils ne nourrissent plus qu'une seule ambition mais elle est très vive: assurer leur deuxième place, synonyme de participation potentielle à la Ligue des Champions. Elle ne sera pas encore mathématique si le Sporting bruxellois s'impose à Daknam comme il vient de le faire à Genk et au Lierse, mais elle suscitera aussi peu de doute que le titre de Bruges. Dopé par son précieux succès de prestige contre Lokeren, le Sporting Charleroi se déplacera au GBA pour gagner lui aussi.

© Les Sports 2003