Il n'y a plus un mais bien deux leaders en tête du championnat de Belgique ! Le Sporting d'Anderlecht, meilleure attaque de la Ligue Jupiler, n'a en effet pas réussi à percer le coffre-fort waeslandien (meilleure défense de l'élite).

Ce match nul (0-0) ne fait évidemment pas les affaires des Bruxellois qui voient les Rouches les rejoindre en tête du classement. Les deux équipes possèdent dorénavant 61 points en 28 matches.

Les Bruxellois se déplacaient donc dimanche soir en terres waeslandiennes et voulaient laver l'affront subi en novembre dernier (une défaite 2-3 au Parc Astrid). Copa avait alors réussi à dégoûter les avants anderlechtois, réalisant prouesse après prouesse. Et le fantasque portier ivoirien a une nouvelle fois été le cauchemar d'attaquants anderlechtois bien peu inspirés, voire motivés !

Mais la donne avait changé depuis le match aller : Maazou, meilleur buteur du club et auteur de 2 buts lors du match aller, a depuis rejoint le CSKA Moscou fin mars. Et Georges Leekens, l'entraîneur waeslandien, a répondu aux sirènes du club saoudien d'Al Ahli. Carevic était également absent, pour cause de supsension.

Côté anderlechtois, Jan Polak était suspendu. C'est Bernardez qui prenait place dans l'axe, Van Damme évoluant au milieu. Legear était quant à lui à nouveau indisponible.

Gillet manque le coche

Lokeren, fidèle à son habitude, défendait en bloc. Bien organisés, les Waeslandiens posaient problème à des Anderlechtois apathiques. Seuls Boussoufa et surtout Van Damme sortaient du lot. Mais, à l'image de Gillet qui - par deux fois - manquait le coche par manque de conviction, le leader était manifestement dans un jour sans.

Un leader qui pouvait s'estimer heureux que Lokeren, sur sa seule sortie de la 1ère mi-temps, n'ait pas reçu un penalty pour une faute de main de Boussoufa sur un coup franc à l'extérieur du rectangle... On connaît des arbitres qui sifflent pour moins que ça !

Les visiteurs entamaient le deuxième acte de manière un peu plus décidée et allaient hériter de plusierus belles possibilités mais "Superman" Copa était à chaque fois au bon endroit. Il repoussait à l'heure de jeu coup sur coup des reprises à bout portant de De Sutter et Chatelle.

Suarez et Iakovenko montaient bien au jeu mais Lokeren parvenait à maîtriser les assauts d'Anderlechtois bien ternes.

S'ils continuent à dilapider des points comme ils le font depuis l'entame de la saison, et plus grave encore, s'ils continuent à afficher un tel niveau de jeu, il faudra un miracle pour que les Bruxellois ceignent les lauriers de champions en fin de saison. Et le weekend prochain, Le Club Bruges se déplacera au Parc Astrid !