Anderlecht peut viser les demi-finales!

Football

CHRISTOPHE BERTI

Publié le

ÉCLAIRAGE

Cela pouvait être Porto, Liverpool ou Stuttgart (les trois autres têtes de série dans la poule d'Anderlecht), ce sera plutôt le Panathinaïkos Athènes.

Les Bruxellois retrouveront donc les Grecs onze ans après les avoir rencontrés dans un groupe de Ligue des Champions, pour une double confrontation qui s'était soldée à chaque fois par un nul blanc. Le Pana a priori, constitue un adversaire à la portée des hommes d'Hugo Broos. D'ailleurs, ces derniers, requinqués par la qualification aux dépens des Girondins, ont désormais le moral au zénith. `Selon moi, tout est possible, estime Bertrand Crasson. J'avais déjà joué là-bas, il y a onze ans, quand de Mos était entraîneur. L'ambiance est vraiment chaude à Athènes, mais si on résiste, on pourrait faire la différence à domicile. A mes yeux, l'arbitrage aura un rôle important, car en Grèce, c'est toujours un peu spécial.´

Match aller en Grèce

Initialement prévu au stade Vanden Stock, le match aller se déroulera finalement au stade Apostolos Nikolaidis (17000 places à peine), le 20 février. Et le retour est programmé une semaine plus tard à peine.

Sur le papier, le Panathinaïkos, entraîné par l'Uruguayen Sergio Markarian, possède un noyau de qualité. Plusieurs internationaux grecs (Nikopolodis, Basinas, Fyssas, Konstandinidis, et Karagounis) et des étrangers de poids, comme l'attaquant polonais Olisadebe, son compatriote Warzycha, meilleur buteur de l'histoire du club, le Danois Henriksen, le Finlandais Kolkka (ex-PSV) et le Chypriote Konstandinou. Ce dernier, un moment sérieusement courtisé par... Anderlecht pour remplacer Jan Koller, est désormais un habitué du banc des réservistes.

Mais pourtant, le

Pana n'a plus rien gagné depuis 1996, année où il remporta son vingt et unième titre de champion de Grèce. La saison passée, il s'est contenté de la troisième place, derrière l'AEK et l'Olympiakos, mais a atteint les quarts de finale de la Ligue des Champions, éliminé par Barcelone.

Actuellement, Fyssas et ses équipiers sont troisièmes dans leur championnat, et n'ont pris que huit buts en dix rencontres. Sur le plan européen, ils ont écarté, jusqu'ici, les Bulgares du Litex, les Turcs de Fenerbahce et les Tchèques de Liberec (2-2 au Slovan, 1-0 à Athènes, avec un but de Fyssas). Hugo Broos et le staff technique du Sporting vont évidemment disséquer à la loupe leur futur adversaire, mais ils n'iront pas le visionner avant la fin du mois de janvier.

Enfin, on a déjà tiré au sort les quarts de finale, hier, à Nyon. Anderlecht sait donc déjà que s'il écarte de sa route le Panathinaïkos, il affrontera le vainqueur de Porto-Denizlispor. Les Turcs ont créé la surprise en éliminant Lyon. Quant aux Portugais, ils avaient buté sur De Wilde et sa défense, en août 2000, au troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions.

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous