Au terme d'un match terne, Anderlecht s'est imposé 1-2 dans un stade olympique pratiquement vide et est pratiquement assuré de terminer à la première place du groupe. Le Lokomotiv a gagné 2-1 face au Sturm Graz et devra s'imposer au Parc Astrid sur le score minimum de 1-3 pour déloger les Mauves de la première place.

Anderlecht a idéalement entamé cette rencontre en plantant un but dès la 4e minute de jeu. Sur un assist de Kanu, Gillet était à la réception d'un centre à ras de terre et n'avait plus qu'à la pousser au fond. Anderlecht a ensuite eu le tort de ne pas vouloir enfoncer le clou. Après plusieurs petites occasions, Sialmas profitait d'un centre dévié pour contrôler et pousser le cuir au fond.

A la 36e, Gillet redonnait l'avance aux siens d'une jolie tête piquée sur un centre superbe de Juhasz. Après la mi-temps, la montée au jeu de Léonardo a dynamisé l'attaque athénienne. L'attaquant brésilien a profité à deux reprises du laxisme de l'axe défensif. Mais à chaque fois, Proto a réalisé l'arrêt parfait.

Le score n'allait plus bouger malgré des occasions de part et d'autres.