Le podium de la Pro League est connu: 1. Anderlecht; 2. Zulte-Waregem; 3.Bruges. Genk, 3-ème à l'issue de la saison régulière, aurait donc pu être le grand perdant de ces play-offs. Il est toutefois sauvé par sa victoire en Coupe...

Zulte-Waregem, qui avait finalement beaucoup à perdre dans cette finale du championnat, n'a affiché aucune complexe dimanche au Stade Constant Vanden Stock, où il devait impérativement l'emporter pour détrôner Anderlecht. Mais risquait de dégringoler à la 3-ème place et de louper les qualifications de la Champions League en cas de défaite.

Anderlecht a certes dominé avant le repos, mais ne se montra réellement dangereux que sur phases arrêtées. En particulier quand la transversale repoussa une tête de Nuytinck à la... 45-ème (+ 2).

La plus belle occasion de Zulte-Waregem résulta d'un beau geste technique de Leye qui obligea Proto à sortir en catastrophe devant Hazard (38-ème).

L'inévitable Bacca avait entre-temps donné la victoire (1-0) au FC Brugeois contre Genk. Ce qui accentuait encore la pression sur Zulte-Waregem; tandis que la famille rouche découvrait qu'il ne suffisait pas de renvoyer Kawashima en tribune pour moins encaisser (1-3 contre Lokeren à la mi-temps, score final 4-3).

Berrier entra au jeu à la reprise, mais c'est son "ami" Leye qui creva l'écran. D'abord en déposant un "caviar" sur la tête de Naessens (0-1, 56-ème), ensuite en déviant hors de portée de Bossut, un coup-franc de Biglia (1-1, 59-ème).

Anderlecht revenait de loin, et trembla jusqu'au bout, surtout après l'exclusion de Kouyaté (80-ème).

Explosions de joie aux alentours du parc Astrid

La fête bat son plein aux alentours du stade Constant Vanden Stock, à Anderlecht, après que le Sporting a décroché son 32e titre de champion de Belgique. De nombreux supporters qui suivaient le match dans les cafés à proximité de l'enceinte se sont rassemblés pour entonner les traditionnels chants de victoire. Les supporters des Mauves et Blancs sont répartis à deux endroits: devant l'entrée principale du stade, avenue Théo Verbeeck, et en face du fanshop, place de Linde, où un podium a été installé. Les joueurs et dirigeants y sont attendus pour célébrer le titre.

Aucun incident n'est à déplorer.

John van den Brom: "et maintenant boire !"

L'entraîneur néerlandais d'Anderlecht, champion pour sa première saison chez les Mauves, compte bien faire la fête dimanche soir à l'issue du 32e titre décroché par le club bruxellois. "Et maintenant, nous allons boire et être saoul !"

"Les rencontres pour le titre ne sont jamais belles. Et cela ne m'intéresse d'ailleurs pas. C'était serré et jusqu'à la dernière minute, chacune des deux équipes pouvait encore être sacrée championne de Belgique.

Les grands vainqueurs aujourd'hui, ce sont les supporters", jubilait John van den Brom, 43 ans.