Et de trois! Après Frutos et Leiva, le Sporting s'apprête à acquérir un troisième Argentin: il s'agit de Lucas Biglia (Independiente), champion du monde des -20 ans avec l'Argentine l'an dernier. Le joueur a été accueilli hier soir à Zaventem par Herman Van Holsbeeck et José Garcia, l'homme de confiance de Nicolas Frutos. Biglia passera des tests médicaux dans les jours à venir et signera un contrat de trois ou quatre ans d'ici la fin de la semaine. «Anderlecht a une très bonne réputation en Argentine, confiait Biglia après avoir débarqué sur le sol belge. Disputer la Ligue des Champions est l'une des raisons qui m'ont poussé à venir ici. Un autre motif est la présence de mes amis Frutos et Leiva. J'espère rapidement apprendre le français en leur compagnie!»

Biglia coûtera plus de 3 millions d'euros, ce qui en fera, devant Frutos, le transfert le plus cher de l'histoire du club bruxellois. Ce petit format évolue comme médian axial mais pas comme distributeur. Il serait le complément idéal de Leiva, plus rugueux, dans un système à trois médians axiaux.

La campagne de recrutement du Sporting ne s'arrêtera pas là: lundi, Ahmed Hassan arrivera à Bruxelles. Il passera des tests médicaux, et ensuite, si tout va bien, il signera son contrat de deux ans avec une option pour un an de plus. Hassan a choisi Anderlecht malgré le fait que le Sporting soit le club qui lui offre la proposition financière la moins intéressante. Hassan pouvait gagner beaucoup plus à Besiktas et, surtout, à Bolton mais la qualification directe pour la C 1 a, là encore, joué un rôle favorable.

L'Égyptien (30 ans) est en fin de contrat: aucune somme de transfert ne doit être payée. Anderlecht lui a fait une meilleure proposition que la première mais son salaire ne dépassera pas celui d'un joueur bien payé du Sporting. Lors de la dernière Can, il a été élu meilleur joueur. Il avait joué avec les pieds des Diables Rouges lors d'une rencontre amicale au Caire (4-0).

La probable signature d'Hassan n'exclut pas pour autant la venue de Mbark Boussoufa au Parc Astrid. Mais, Gand exige plus de 5 millions alors qu'Anderlecht ne souhaite en débourser que 3 ou 4.

© Les Sports 2006