© Belga

Football

Anderlecht s'envole, l'Antwerp et Charleroi s'enfoncent

M. V.H.

Publié le - Mis à jour le

Ce n'est pas tant la victoire d'Anderlecht et les points perdus par l'Antwerp et Charleroi qui ont marqué cette journée de reprise. Mais, d'un côté, le nul - et les retournements de situation - de Standard-Mouscron, et de l'autre, les sursauts de Mons, Lokeren et Heusden qui, du coup, sont un peu moins mal lotis. Résultat des courses : les Bruxellois sont encore un peu plus isolés en tête tandis que Carolos et Anversois se retrouvent davantage esseulés derrière.

La trêve s'était terminée se vendredi et, déjà, un choc de titans ouvrait le bal : Genk y a, pour rappel, battu Bruges 1-0. Dès l'après-midi de samedi, on remettait ça avec un derby entre les deux meilleurs clubs wallons : Standard - Mouscron. Une partie qui a commencé sur les chapeaux de roues puisque Emile Mpenza a ouvert la marque peu après le coup d'envoi. Blessé, son frère Mbo n'était pas sur le terrain. Une absence importante pour les Hurlus tout comme celles de Dragutinovic, Sorondo et Moreira pour les Liégeois.

Contrôlant son avance, l'équipe locale se créa les meilleurs occasions de la première mi-temps, sans toutefois parvenir à concrétiser. Se rendant compte que son hôte était à prendre, Mouscron préparait sa réplique. Et quelle réplique ! Le discours de Georges Leekens à la pause a sans doute eu beaucoup d'effet et, en moins de temps qu'il ne fallut aux supporters pour s'en rendre compte, le marquoir affichait déjà 1-3 ! Dugardein et Pieroni, deux fois, étaient passés par-là. Du même coup, le... Liégeois évoluant dans le Hainaut a pris la tête du classement des buteurs.

Mais le spectacle n'était pas fini et les partisans du Standard qui ont quitté Sclessin avant la fin du temps réglementaire doivent s'en mordre les doigts. C'est qu'ils ont raté un retour spectaculaire de leurs favoris. Il restait une minute à jouer et Turaci marquait le but de l'espoir. Dans le rush final pour égaliser, les Liégeois forcèrent Lorenzi à commettre une faute de main dans le rectangle. Emile Mpenza se chargea de convertir le penalty et de priver les Mouscronnois de deux points qu'ils s'imaginaient déjà acquis.

Ce match nul était évidemment tout profit pour Anderlecht qui, ce dimanche, pouvait prendre ses distances (encore) sur deux de ses concurrents de moins en moins directs. Pour cela, encore fallait-il que les mauves s'imposent à l'Antwerp. Ces derniers jouaient pour la première fois sous Marc Grosjean (leur troisième entraîneur cette saison) alors que les Bruxellois soulignaient le retour d'Yves Vanderhaeghe. Mais après 25 minutes, celui-ci devait déjà quitter le terrain et le jeu proposé n'était pas des plus châtoyants.

Ce ne fut guère plus emballant après la pause, mais à Anderlecht, il y a un homme dont c'est la semaine : Aruna Dindane. Le soulier d'or frais émoulu prouva une nouvelle fois qu'il a deux pieds magiques et sur l'une de ses actions individuelles, il se retrouva seul face au gardien adverse avant de le tromper. Le plus dur était fait et lorsque Iatchouk, peu après sa montée au jeu, doubla l'avance des leaders, la victoire des siens ne fut plus jamais remise en doute.

Dans le bas du classement, on a vu les effets du marché des transferts hivernal. Mons en a été le principal bénéficiaire, alignant contre le Germinal Beerschot quatre nouveaux joueurs qui donnent à leurs supporters des raisons d'être optimistes. C'est l'un de ces transfuges qui a ouvert la marque : le Finlandais Niemi. Peu après ce but - et avant le repos - De Decker accrocha un autre débutant, bien connu sur nos pelouses, Wamberto. Résultat : carte rouge et penalty. Les Anversois ne s'en remettront pas même si La Placa ne convertit pas le coup de réparation.

Le Suisse se reprendra en deuxième mi-temps, offrant un avantage plus intéressant à ses couleurs. A 2-0 et en avantage numérique, le moral des Montois était au beau fixe. Tellement qu'ils pressèrent tant et plus et à la dernière minute, Niemi marquera son deuxième but de la soirée pour donner aux chiffres leur allure définitive.

A Lokeren, on espère avoir trouvé en la personne de Dos Santos l'attaquant qui compense le départ de Bangoura et sans qui l'équipe ne tourne plus depuis le début de la saison. Le nouveau venu brésilien a en tous cas commencé sur les chapeaux de roues puisqu'il a marqué les deux buts de la victoire de ses couleurs à Saint-Trond (1-2). Les Trudonnaires auraient pu réaliser une excellente opération en cas de victoire et dépasser Bruges...

Heusden devait aussi s'imposer, dimanche au Cercle, pour ne pas perdre de terrain sur Mons et Lokeren. Les Limbourgeois croyaient avoir fait le plus difficile alors qu'un doublé de Barka leur avait donné une avance confortable. Mais l'exclusion de leur Japonais Suzuki relança les Brugeois qui, par Jbari puis Vlachos, égalisèrent. Réduits à dix, les promus s'imposèrent quand même grâce à un coup franc de De Condé.

Charleroi et le Lierse espèrent aussi réussir une deuxième partie de saison meilleure que la première. Leur affrontement au Lisp ne laisse cependant rien augurer de cela. Dufer a répondu juste avant la pause à un but de De Wilde et les deux équipes se sont quittées dos à dos.

Enfin, on attendait de voir la réaction de Beveren après le départ de deux de ses perles ivoiriennes (Yaya Touré et Yapi Yapo). A Gand, les Waeslandiens ont été battus 2-1 suite à un but à dix minutes de la fin d'un joueur qu'ils connaissent bien : Zezeto.

Dans le dernier match de la journée, dimanche à 20h00, La Louvière voyait en la visite de Westerlo une répétition idéale pour le match de coupe contre Bruges en milieu de semaine. Ce ne fut pas vraiment ça et, même si Murcy avait ouvert la marque pour les Hennuyers, Paas égalisa sur penalty. Les joueurs d'Ariel Jacobs dominèrent mais ne se créaient pas d'occasions, au grand dam de leur entraîneur, fort mécontent de ce partage.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous